Lettre d’adieu à Francesco Totti

Adieu, mon Capitaine

A la fin de ce mois, pour nous Romains, rien ne sera plus jamais pareil. Car tu vas nous quitter, et c’est toute notre histoire qui va s’en trouver bouleversée. Pendant 25 ans, tu as été notre guide, notre phare, notre raison d’ être constamment heureux, et cela, quels que soient nos résultats. 25 ans de magie, de rêves, de chants, d’exploits et de douleurs. 25 ans durant lesquels tu nous as fait pleurer de joie, comme lors du titre. 25 ans durant lesquels tu nous as fait pleurer tout court, comme lors de ton affreuse blessure de 2006. 25 ans de ta vie, 25 ans de la nôtre, 25 ans à porter le plus haut possible les couleurs de notre club, Rome. Tu lui auras offert ta vie, ta carrière, ton talent. Pour Rome, tu auras refusé des offres galactiques, la richesse et la gloire, car, pour toi comme pour nous, gagner ailleurs n’aurait jamais eu la même saveur. Tu es resté fidèle, oubliant les résultats, laissant au second plan ton palmarès, tout ça pour Rome, et aussi pour nous, tes supporters.
Aucun mot, aucune banderole ni aucun chant ne sera jamais assez fort pour exprimer ce que l’on ressent pour toi. Tu n’ as pas seulement marqué des buts, tu as marqué des vies. Jusqu’au bout, tu auras été la pour nous sauver, comme lors de la fin de saison l’an passé. Et cette année, même si tu joues moins, tu auras été là. Encore. Toujours. Peu importe la gestion, les résultats ou les éliminations, la véritable histoire de cette saison, c’est toi. Ton départ.
Même si on s’y prépare depuis quelques temps, même si l’on sait qu’il est inévitable, pour nous Romains, c’est très dur.  Nous allons perdre le plus grand joueur de notre histoire, et aussi et surtout, notre Capitaine. Alors, certes, tu vas intégrer le staff, mais c’est comme mettre un pansement sur une plaie ouverte, ça part d’une bonne intention, mais ca ne compense rien.  Car, oui, c’est fini. Tes célébrations folles, tes buts magiques, ton sens du jeu unique, et ta réinvention constante sur le terrain, tout ça, c’est derrière nous. Et le seul réconfort que l’on tire de cette plongée vers l’inconnu, vers cette première saison depuis un quart de siècle ou notre Capitaine ne sera plus là, c’est de savoir que tu restes au club. Pour veiller. Nous rassurer. Transmettre. Aider. Comme tu l’as toujours fait.
On ne connait pas l’avenir, mais pour le passé, on ne peut que te remercier. Tu nous as fait rêver, pleurer, vibrer…. Sans toi, qui sait ou en serait aujourd’hui notre Roma ?Merci, Francesco, pour ces 25 années, toutes les émotions que tu nous auras fait traverser, et tout ce que tu nous auras apporté. Les mots me manquent au moment de conclure, car je ne veux pas croire que ce soit fini. Mais il le faut bien. L’âge t’a rattrapé, et même ta magie a ses limites. Tu es venu comme un jeune soldat, tu pars comme un Roi bienveillant, ayant conquis nos coeurs et ceux du monde entier. Peu importe ce qui arrivera par la suite, tu auras été le plus grand guide que la Roma ait connue, le plus fort, le plus charismatique, et surtout, le plus fidèle.
Adieu, mon Roi, maintenant, te voilà l’un des nôtres. Puisses-tu vivres autant d’émotions dans les tribunes que tu nous en auras fait vivre en étant sur le terrain. Tu peux partir la tête haute, ton règne aura été fructueux.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s