Verratti, le maestro ?

Marco Verratti, 24 ans, est un phénomène. Alors qu’il a déjà démontré son immense potentiel en club, il ne lui reste plus qu’à faire de même avec l’équipe d’Italie. A-t-il cependant les épaules pour être le patron Italien ?

verratti.jpg

 

Un nouvel espoir

Mai 2012, le sélectionneur Italien Cesare Prandelli annonce les joueurs présélectionnés pour l’ Euro 2012 qui a lieu en Ukraine et en Pologne. Une liste de 32 joueurs Italiens est dévoilée, parmi laquelle demeure une grande surprise : la présence du milieu de terrain Marco Verratti qui joue en Serie B à Pescara (seul Ogbonna réussi lui aussi cet exploit d’être dans la liste et d’évoluer en deuxième division ) . Le petit Marco (1m65) n’est cependant pas présent dans la liste finale des 23 joueurs transalpins présentée par Prandelli mais qu’importe, l’honneur est déjà immense pour Verratti, et cette présélection vient récompenser sa très grosse saison avec Pescara. En effet, sous la houlette du fantasque Zeman, le club des Abruzzes remporte le titre de Serie B, notamment grâce à son fameux trio d’espoirs italiens : Immobile (Capocannoniere), Insigne, et… Marco Verratti. Néanmoins, les Delfini n’arrivent pas à conserver les trois nouvelles stars. Immobile part au Genoa, Insigne retourne à Naples, le club auquel il appartient, et Verratti, rejoint le PSG pour la somme de 11 millions d’euros. Le néo-Parisien s’adapte très rapidement, et gagne dans le 11 de Carlo Ancelotti une place de titulaire, aux côtés de joueurs confirmés comme Thiago Silva, Maxwell ou encore Ibrahimovic. Ce dernier déclare d’ailleurs en décembre 2012 : 

« Le gars qui m’a le plus surpris depuis le début de la saison est Marco »

Par conséquent, Verratti est logiquement appelé par Cesare Prandelli avec la Nazionale. Il joue son premier match en rentrant en cours de jeu face à l’Angleterre lors d’une rencontre amicale en août 2012. Pas titulaire car encore trop jeune et inexpérimenté (lui qui fête ses 20 ans le 5 novembre 2012), Verratti fait rêver la presse et les tifosi  par son potentiel exceptionnel. L’engouement est tel qu’on se prête à rêver et qu’on voit en lui LE nouveau Pirlo.

 

  Le spleen de Paris

nintchdbpict0003077108292-e1489402438417

 

C ‘est alors que Verratti est « enfermé » dans une case, celle du « Pirlo des Abruzzes ». La comparaison avec Pirlo est incessante, mais n’est-ce pas ici tout le drame de Verratti ? En effet, si comparer deux joueurs est normal, il est toutefois dangereux de restreindre un jeune joueur à une copie d’un autre joueur confirmé tant cela peut lui monter à la tête et lui être fatal . Doit-on rappeler la liste de tous les ex-futurs Zidane ? De plus si l’on part du principe que Verratti n’est qu’un potentiel Pirlo, alors se pose le fait problématique d’aligner simultanément les deux joueurs sur la pelouse. Force est de constater qu’ils se marcheraient dessus et que cela nuirait à l’intérêt de l’équipe Italienne. Bien heureusement, cela n’est pas le cas. En effet, si l’on s’éloigne des stéréotypes et que l’on regarde de plus près les deux joueurs, ceux-ci sont bien différents. Pirlo himself déclare par ailleurs en 2017 :

 « Les gens me comparent à Verratti. Je l’aime beaucoup, mais nous avons des styles de jeu différents. »

Le fameux numéro 21 italien a raison : si l’on peut trouver des similitudes dans la qualité des passes et la vista des deux joueurs, il n’en demeure pas moins que Verratti est plus mobile sur le terrain, prend plus de risques, et joue d’une manière beaucoup plus agressive que son aîné.

Très logiquement, Verratti est sélectionné par Prandelli pour disputer la coupe du Monde 2014 au Brésil. Titulaire lors du premier match face à l’Angleterre, Verratti livre une assez bonne prestation qui contribue à la victoire de son équipe deux buts à un. Le jeune milieu Italien suit la très surprenante défaite des siens (0-1) face au Costa Rica depuis le banc. De nouveau titulaire lors du troisième et dernier match si décisif de la Squadra Azzurra face à l’Uruguay, il ne peut empêcher la défaite et par conséquent la tragique élimination Italienne. Prandelli démissionne, c’est la fin d’un cycle pour l’Italie. Antonio Conte est annoncé comme nouvel entraîneur des Azzurri avec comme objectif de se qualifier et de bien figurer à l’euro 2016, après une coupe du Monde 2014 très décevante. Marco Verratti est naturellement annoncé par les médias et les tifosi comme le nouveau maestro du milieu de terrain de l’ère Conte. Un trio Marchisio De Rossi Verratti fait saliver les amateurs de Calcio. Quelle autre équipe nationale peut prétendre disposer d’un milieu aussi alléchant sur la pelouse ? Hélas, les trois joueurs Italiens jouent rarement simultanément avec l’Italie, la faute aux blessures et aux choix de Conte. Malheureusement,Verratti s’illustre peu avec la Nazionale. Celui-ci ne brille pas autant qu’espéré lorsqu’il est titularisé et manque souvent à l’appel à cause de blessures. A ce sujet, Conte est très clair :

« Aujourd’hui, l’Italie ne peut plus se permettre d’attendre. Marco doit assumer dès à présent le leadership en sélection dont nous avons besoin . »

Le peuple Italien garde espoir et pense que Verratti sera un homme fort de l’Euro. Tragiquement, ceci n’est plus possible puisqu’en mai 2016, il est annoncé que Verratti se fera opérer d’une pubalgie. Par conséquent, il n’est pas disponible pour la compétition qui se déroule en France, pays que Marco connaît très bien désormais à force de le sillonner avec son club, le PSG.

  Désormais, il faut assumer

marco-verratti-maillot-exterieur-italie-2017-puma

Le PSG, est-il un frein à la progression du prodige italien ? Quadruple vainqueur de la Ligue 1, de la Coupe de la Ligue, et  du Trophée des Champions ; vainqueur de la Coupe de France ; élu « meilleur espoir » de la Ligue 1 (2013-2014) ; nominé dans la catégorie « meilleur joueur » de la Ligue 1 lors de la saison 2014-2015 (prix que remporte finalement le lyonnais Alexandre Lacazette) ; membre de l’équipe type UNFP Ligue 1 2013, 2014, 2015  et 2016… Marco Verratti semble marcher sur l’adversité avec une facilité déconcertante. Le joueur formé à Pescara n’a rarement en France le besoin de forcer son talent, ce qui s’avère problématique. Gianpiero Ventura, le nouveau sélectionneur de l’Italie déclare à ce sujet :

« Le problème de fond, c’est qu’il ne joue pas en Italie mais en France, où les situations sont différentes, où le rythme est différent. Et le niveau de son équipe est tellement haut qu’elle ,n’est jamais en difficulté. […] Son grand problème c’est qu’il doit se réhabituer à donner 100 %. »

Le message est clair pour Marco, s’il veut devenir le Maestro de la Squadra Azzurra, celui-ci doit côtoyer avec le PSG (ou un autre club si le PSG ne peut pas lui permettre) le très haut niveau et jouer continuellement à 100 %. Donato di Campli, l’agent de Verratti, déclare à Valentin Pauluzzi dans une interview pour SO FOOT :

« Marco est content d’être là (au PSG, ndlr) mais il y a quelque chose d’important qu’il veut gagner (la Ligue des Champions, ndlr). On ne peut pas rester dans une équipe qui ne la gagne pas. »

L’agent multiplie les déclarations du genre, ce qui a pour conséquences d’affoler médias et tifosi. Chaque semaine, Marco est l’objet de nouvelles rumeurs : on l’envoie à la Juve, l’Inter, le Barca, le Real, le Bayern, Chelsea etc… Fait surprenant qui est révélateur du niveau de Marco : Hatem Ben Arfa prend même du plaisir lorsqu’il est sur le banc du club de la capitale  puisque celui-ci peut contempler le génie de Verratti, comme il l’a annoncé :

« C’est un régal (Verratti, ndlr). Il a cette magie, on ne sait jamais ce qu’il va faire. Quand je suis sur le banc, au moins je passe un bon moment à le regarder. »

verrattii.jpg

Lors de la victoire 4-0 du PSG contre le Barca, Verratti est stratosphérique. Il éclabousse de son talent tous les amoureux du ballon rond. Durant le match, le grand Andrés Iniesta indique à Blaise Matuidi que Verratti est la relève ; rien que ça. Le « Hibou » participe cependant au naufrage collectif qui a lieu au match retour et se montre impuissant face à la remontada historique des catalans. Encore une année où il ne soulèvera pas la coupe aux grandes oreilles avec le maillot Parisien. L’année de trop ?

Parallèlement, sa situation avec l’équipe d’Italie semble drastiquement s’améliorer. Le mister Ventura admet :

« Verratti est un atout absolu pour l’Italie, un joueur de très grand avenir. »

Titulaire lors des 4 derniers matchs Italiens, Verratti semble enfin confirmer son statut d’indiscutable avec les azzurri.

À désormais 24 ans, Verratti n’est plus un espoir mais un joueur confirmé. A lui de faire les bons choix de carrière afin de se mettre dans de bonnes conditions pour exceller. En tant que prodige, il se doit de rentrer dans le rôle que tous les tifosi attendent de lui : celui du Maestro de la Nazionale !

Julian Lagana  @julianlagana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s