Manolo Gabbiadini : l’exil pour grandir

Débarqué à Southampton durant le dernier jour du mercato hivernal, Manolo Gabbiadini s’est déjà mis dans la poche les fans des Saints. Le tout en seulement un mois. Auteur de 6 buts en 4 matches (toutes compétitions confondues), il vient d’être élu « Joueur du Mois » par les fans de Premier League. Un départ sur les chapeaux de roues pour cet attaquant longiligne et élégant qui n’a pas vraiment réussi à s’imposer en Italie. Mais c’est bien connu, nul n’est prophète en son pays.

FBL-ENG-PR-WATFORD-SOUTHAMPTON

Southampton, port d’accueil

Annoncé avec insistance en Premier League dès le mercato estival, suite au refus d’Aurelio De Laurentiis de le prêter ou de le vendre à un concurrent direct en Italie, Gabbiadini signe un contrat de trois ans et demi avec le club de la côte sud de l’Angleterre contre un juteux chèque de 17 millions d’euros. Avant de rejoindre Southampton, Manolo a demandé conseil à un ancien azzurro passé par le club comme le confirme son agent Silvio Pagliari à Calciomercato :

«Avant de venir, oui, Manolo a parlé à Graziano Pellè, qu’il a côtoyé en équipe d’Italie. Graziano lui a parlé de Southampton en des termes élogieux, que ce soit le club ou la ville.»

C’est un choix gagnant/gagnant pour les deux parties. Gabbiadini vient pour jouer plus régulièrement afin de retrouver la Nazionale dans l’optique de la future coupe du monde en Russie. Le club, lui, renforce un effectif assez peu fourni dans ce secteur de jeu. Avec seulement trois attaquants de formation et d’expérience au sein de l’équipe depuis le début de la saison, Claude Puel doit jongler pour faire son XI suite aux  multiples indisponibilités de Charlie Austin, Shane Long ou Jay Rodriguez.

A peine 5 jours après son arrivée, le technicien français le titularise dans l’axe de l’attaque. Et pour sa première sur la pelouse du St Mary’s Stadium, il ne lui faut que douze minutes pour débloquer son compteur but face à West Ham. Parfaitement lancé dans la profondeur par Jay Rodriguez, l’Italien se retrouve excentré côté gauche de la surface de réparation. Dans un angle assez fermé, il déclenche une frappe puissante et précise qui finit sous la barre d’un Darren Randolph impuissant. Malgré ce but, Southampton concède une défaite (1-3) logique.

Gabbiadini récidive dès le match suivant face aux Black Cats de Sunderland. Sur le terrain de la lanterne rouge, il réalise une première mi-temps parfaite ponctuée par un doublé dont un but plein d’opportunisme. Soton s’impose finalement 4-0.

504_media365-sport-news_bfa_407_1b0633103053881bd6e073ac05_gabbiadini-le-nouveau-pelle-de-southampton_3138496_gabbiadini_romeu-1024x425_ext.jpg

Et le Lombard ne s’arrête pas en si bon chemin. Lors de la finale de la League Cup opposant les Saints aux Reds Devils, il redonne l’espoir à son équipe en réduisant l’écart avec un but inscrit dans le temps additionnel de la première mi-temps avant de recoller au score 3 minutes après la reprise grâce à un nouveau doublé. Son deuxième en quinze jours. Malheureusement, pour Southampton, un certain Zlatan I. y va aussi de son doublé pour sceller définitivement la victoire des siens (3-2) et offrir un nouveau trophée à l’équipe de Mourinho.

Sur la pelouse du Watford des Pozzo et de Mazzarri, dans un match fou comme il en existe régulièrement en Premier League, Gabbia ajoute un nouveau but à son compteur. Il contribue à la victoire des siens (3-4) dans un match décidément favorable aux transalpins puisque Stefano Okaka s’est, lui aussi, ajouté au tableau d’affichage.

Avec donc un total de 6 buts en 4 matches, l’attaquant est devenu le premier joueur à évoluer sous le maillot des Saints à scorer lors de ses quatre premiers matches. Il est donc tout naturellement LA principale attraction du mois de février en Angleterre. Un excellent début pour l’Italien, surtout quand on sait que ce championnat n’a pas toujours bien réussi aux Azzurri.

Caractéristiques

Joueur polyvalent, capable d’évoluer à plusieurs postes de la ligne d’attaque, Gabbiadini est un attaquant moderne. Doté d’une bonne vision du jeu, il peut se transformer en un redoutable passeur. Comme beaucoup de gaucher, il possède un tir puissant lui permettant de marquer quelques buts savoureux en dehors de la surface. Avec un sens tactique assez développé, il sait décrocher pour jouer entre les lignes ou à l’inverse profiter d’ouvertures, d’espaces dans le dos de la défense adverse.

gabbiadini.jpg

Élégant et fin techniquement, il dispose également d’un bon contrôle de balle ainsi que d’une bonne vitesse de course et d’exécution. Culminant à 1M86 pour 81 kg, il est aussi à l’aise dans la conservation du ballon, le jeu dos au but même si son jeu aérien est déficitaire par rapport à sa taille.

Garçon très réservé, il donne l’impression de ne pas trop aimer le football. Il n’est pas très proche des autres joueurs et de ses coachs, mis à part Mihajlovic, mais il cultive une amitié privilégiée avec certains anciens coéquipiers comme Vasco Regini et Mirko Valdifiori. Grand amateur de basket, il n’hésite pas à aller voir des matches comme cette rencontre de Play-Off entre Agropoli et Fortitudo Bologna. Il est le frère cadet de Melania Gabbiadini, attaquante internationale évoluant à Verona, qui a été pour lui une source d’inspiration.

Parcours mouvementé

Formé à Bergame, et très vite considéré comme l’un des meilleurs espoirs italiens de sa génération, Gabbiadini a connu un début de carrière dans la norme pour bon nombre de jeunes joueurs de la péninsule obligés de passer par les divisions inférieures pour s’aguerrir, gagner temps de jeu, confiance et expérience.

Lancé dans le grand bain à 18 ans avec la Dea, il  passe par Cittadella et produit une belle saison avec 27 matches (dont 15 titularisations) et 5 réalisations. D’ailleurs, il est sélectionné dans la liste du sondage de la Sky pour élire le Meilleur Jeune de Serie B.

giovani_talenti_serie_b_manolo_gabbiadini_cittadella_1.jpg

Ensuite, après un come-back d’une saison à Bergame et après avoir attiré sur lui l’attention de clubs italiens et européens, c’est la Juve qui le coopte grâce au jeu de la copropriété. En effet, à l’époque, les clubs italiens possédaient la particularité de pouvoir posséder des joueurs en copropriété. Ainsi, deux équipes pouvaient détenir 50% d’un joueur et se l’échanger à tour de rôle au terme d’une saison.

Gabbiadini atterrit donc à Bologne puis à Gênes. Il démontre toute l’étendue de son talent. Sous la houlette de Mihajlovic, la Samp déroule et offre un football offensif. Son duo avec Eder est très prolifique. Assez pour attirer le Napoli et Rafa Benitez, qui l’a souvent observé. La Juve ne fait pas trop de problèmes pour le laisser s’engager sur les bords du Vésuve. Malgré des prestations intéressantes; les dirigeants piémontais n’ont jamais vraiment cru en lui.

gabbiadini-azionesamp-2013-696x391.jpg

D’ailleurs, son parcours napolitain n’est pas pour donner tort à la « Vecchia Signora ». Même si Gabbiadini possède un talent certain et évident, il n’arrive pas à l’exprimer pleinement. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer : omniprésence et omnipotence du buteur Higuain, une pression plus grande sur ses épaules, une incompatibilité tactique avec Benitez et Sarri qui lui préfèrent bien souvent le besogneux espagnol Callejon, une concurrence élevée. Bref ce transfert ressemble beaucoup à une erreur de casting.

Suite à ce passage en demie teinte en Campanie, Manolo Gabbiadini a choisi de se relancer en Angleterre pour retrouver la confiance. Un challenge intéressant et relevé. Mais si l’attaquant poursuit ses performances stratosphériques, il va postuler rapidement à une place en équipe nationale. Son objectif principal.

@friulconnection

NDLA : avec l’aimable participation de @sscnapoli2016 et de son ami journaliste italien du Corriere dello Sport

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s