Pourquoi le Napoli peut-il se qualifier ?

Au lendemain de la Saint-Valentin, que vous aurez probablement passé seul avec un bol de lait, des céréales, vêtu de votre simple caleçon à regarder encore et encore le fil d’actualité Twitter afin de ne manquer aucun tweet de FRSerieA, les Napolitains se déplacent à Madrid. En effet, le prestigieux Real Madrid affrontera le SSC Napoli au stade Santiago Bernabéu dans le cadre des huitièmes de finales de la Ligue des Champions. Nous vous expliquons pourquoi on peut croire que nos amis Napolitains créeront l’exploit, ainsi que pourquoi ils ne le créeront pas.

sarri

Les raisons d’y croire

Parce que Fred Hermel 

Ah… Fredo, Freddy, Fred Hermel… le célèbre journaliste, estampillé Espagne et surtout Real Madrid, pour l’After de RMC a souvent des avis bien tranchés. Si ils ne suintent pas l’objectivité, ils ont au moins le mérite de faire réagir la twittosphère. Cette semaine, malgré le respect dont-il dit faire preuve à l’égard du Napoli, Hermel nous expliquait que « Ok Mertens claque des buts, mais Koulibaly-Albiol c’est pas top. » Mais oui c’est clair. Il enchaînait ensuite avec un argument assez farfelu. Fred lance sa carte Bernabéu. Et oui, selon le journaliste, les Napolitains vont-êtres impressionnés, que dis-je, abasourdis par le formidable outil Bernabéu et son nombre de places exceptionnel (81 044 places). Le genre de stade dans lequel le petit poucet n’a pas l’habitude d’évoluer. C’est vrai que le Napoli ne joue pas, à minima, 4 fois par an à San Siro (et j’en passe), un stade de 80 074 places. C’est effectivement beaucoup moins.

On se souvient d’ailleurs notamment des piques de Fred Hermel à l’égard de la Juventus lorsque son amour de toujours, le Real tirait les bianconeri en demies-finales de la Ligue des Champions édition 2014-2015. Selon le journaliste, cette double confrontation n’était que pure formalité et promettait dores et déjà à la planète football une finale de Ligue des Champions de rêve : un Clasico. C’était sans compter sur les juventini et un homme en particulier, Alvaro Morata, auteur de deux des trois buts qui suffiront à éliminer le Real de la compétition.  Alors espérons qu’encore une fois les propos de Fred Hermel auront autant de valeur que ceux du tonton un peu relou qui entre trois verres de Whisky, deux remarques racistes et une discussion politique se permet de te parler football.

Parce que Sarri

Il clope, il est pas beau gosse, il a pas de Ballon d’Or, on se risquerait presque à dire qu’il est aigri, c’est même pas une star, il a pas gagné la Ligue des Champions. Autant d’atouts et de défauts qui caractérisent Maurizio Sarri  et que Zinedine Zidane ne possède pas. Et pourtant, Maurizio Sarri, fils lâchement abandonné d’Arrigo Sacchi, issu comme son papa du monde amateur est aujourd’hui la sensation du football Italien. Jeu léché, offensif, basé sur un excellent cocktail de joueurs expérimentés mais totalement sous estimés, et de jeunes cracks prêt à casser la baraque. Si son Napoli est à la hauteur de son rang face au Real Madrid et entame la rencontre sans complexes, les Madrilènes pourraient bien avoir quelques surprises. Puis Maurizio il a peut-être des poumons dégueulasses, mais il a pas de calvitie, et toc Zizou.

Parce que les Napolitains ont la passion

Si le Real possède un fabuleux stade de plus de 80 000 places, sachez que les Napolitains en ont absolument rien à faire. L’enjeu du match est tel que les tifosi ont fait le voyage pour Madrid en nombre. 1000 ? 2000 ? 5000 ?  Non ils seront plus de 10.000. Un chiffre absolument conséquent qui risque de foutre un bordel monstre dans l’enceinte Espagnole. Une chose est sûre, le Bernabéu résonnera en faveur des Partenopei. Et là on évoque simplement le match aller. Au retour, dans un San Paolo encore plus chaud que l’enfer, les tifosi feront office de 12 ème voire 13 ème homme. Espérons pour Ronaldo qu’aucun des joyeux lurons qui compose sa bande ne sera tétanisé par l’ambiance Napolitaine comme le fut déjà Yaya Touré auparavant.

Les raisons d’être pessimiste 

Aucune raison de l’être si le Napoli sort rien d’anormal, si il passe il marque l’histoire.

@Hugiannini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s