Simone Inzaghi, révélation de ce début de saison

Alors qu’il était vu comme une solution de transition, Simone Inzaghi est en train de faire mentir sa direction, sa séduisante Lazio s’inscrivant dans les hauteurs du classement.

10_04_2016_palermo_lazio_campionato_serie_a_tim_15_16___simone_inzaghi_-900x444
Simone Inzaghi, entraîneur de la Lazio

De la saison de transition aux espoirs….

Après une saison passée décevante avec une huitième place synonyme de non-qualification européenne, et une intersaison des plus mouvementée, la Lazio n’avait pas préparé de la meilleure des façon ce nouvel exercice 2016 – 2017. Néanmoins, après quatre victoires et trois matchs nuls, la voilà à la sixième place à quatre points du podium. Cette saison qui était alors vue par beaucoup d’observateurs du football transalpin comme un moment de transition tant la situation semblait instable, commence pourtant sur les chapeaux de roue et permet à nombre de supporters biancocelesti de rêver d’Europe.

Simone Inzaghi, une révélation inattendue

Simone Inzaghi, principal artisan de ce départ canon n’était pourtant qu’une solution de temporaire, la tentative Bielsa menée par Lolito l’été dernier le prouvant alors de manière flagrante. Pourtant homme du club après dix saisons jouées sous le maillot romain, Inzaghi le savait, il était sur un siège éjectable et personne au sein du board laziale ne croyait réellement en lui. Cependant voilà que le terrain se met à parler pour lui; pratiquant un football des plus séduisants, son équipe éblouit, en témoigne la raclée infligée à l’Udinese (3 – 0) ou le sublime 2 – 2 obtenu sur la pelouse du Torino qui fait des romains la quatrième meilleure attaque du championnat (16 buts) avec le Milan AC et Cagliari. Non dogmatique, le nouvel homme fort du club se montre parfaitement capable d’utiliser différents schémas de jeu (3.4.3 contre la Juve, 4.2.3.1 contre Udinese, et 3.5.2 contre Milan)  la Lazio version Inzaghi étonne, attire la curiosité et fini même par séduire tant par la beauté du jeu pratiqué que par l’intelligence qui se dégage de cette équipe, dont la Juve par exemple eût beaucoup de mal à se défaire.

Des lacunes tout de même visibles…

Malgré le jeu léché et l’intelligence tactique des laziali, de nombreuses faiblesses se font jour, et pourraient gêner la course folle des hommes d’Inzaghi, parmi ces faiblesses, la plus dommageable reste la défense. Dix buts encaissés en neuf matchs, c’est bien trop pour une équipe qui court maintenant après une place européenne. Contre le Milan AC (défaite 2-0) ou plus significativement contre l’Atalanta (victoire 3-4) la défense biancocelesti a bu la tasse et s’est retrouvée perdue face aux offensives adverses. Ce problème devra être corrigé sous peine de voir d’autres candidats plus solides leur passer devant, ce qui serait dommage au vu du jeu produit, mais mérité.

Bravo à vous monsieur Inzaghi ! Malgré les quelques lacunes de cette équipe et une situation des plus délicates vous méritez bien le petit clin d’œil que voici.

@OsxSts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s