Squinzi « Nous voulons amener Sassuolo dans les 4 meilleurs en Italie»

Giorgio Squinzi s’est exprimé sur les ambitions de son club, Sassuolo, ainsi que du projet concernant les jeunes Italiens. Déclarations accordées à La Stampa.

squinzi

Les ambitions de Sassuolo

« Il n’y a rien de certain dans le football, mais cette saison peut-être la saison où nous ferons un autre bond en avant et cela nous permettra de vérifier notre projet : Amener Sassuolo, de manière stable, dans les trois ou quatre meilleures équipes en Italie. Nous voulons gagner aujourd’hui contre la Juventus, mais ce sera difficile. Ils sont toujours à un niveau différent du nôtre, mais tôt ou tard nous voulons arriver à ce niveau aussi. Je suis réconforté en voyant que la saison dernière nous avons toujours joué sur un pied d’égalité avec les grands clubs, que nous avons souvent gagné et généralement seulement perdu en raison d’erreurs d’arbitrage. Nous sommes sur la bonne voie. Sassuolo doit toujours viser l’Europe et, par exemple, la méforme de l’Inter et du Milan peuvent nous aider. »

berardi

Di Francesco, Berardi et Matri

« Eusebio Di Francesco est au cœur de notre projet, comme il a commencé avec nous et que nous avons grandis ensemble. Je n’ai jamais eu peur de le perdre en faveur d’un plus grand club, mais j’ai prolongé son contrat jusqu’en 2019 juste au cas où. L’accent mis sur les jeunes Italiens est l’un des objectifs spécifiques du projet, car c’est la meilleure voie pour Sassuolo et le football Italien. Nous ne réussissons pas toujours, comme par exemple cette année, notre attaquant est Alessandro Matri, qui n’est pas exactement jeune, mais il est Italien. Domenico Berardi est un jeune homme avec de grandes qualités, mais il est encore assez timide. Il aurait pu aller à la Juventus, mais il est resté et je suis très heureux à ce sujet. »

Les Milan chinois

« Les Chinois sont ici pour affaires, donc nous allons voir au moyen-long terme si ils parviennent à remplir leurs objectifs. L’ère des riches mécènes individuels est terminée. Est-ce que je fais l’affaire ? Pas nécessairement, mais Sassuolo fait parti du groupe Mapei. Le club représente un merveilleux instrument pour améliorer l’image de notre groupe, mais cela ne signifie pas que je suis prêt à faire des choses folles pour lui. En 1994, nous avions commencé avec l’équipe Mapei dans le cyclisme et personne ne nous a accordé de crédit. A la fin de cette même année, notre équipe a été le meilleure dans le monde. Pouvons-nous être comme Leicester ? Parfois le football peut vous amuser avec des surprises. »

Inquiet concernant une SuperLeague Européenne ?

« C’est simple. Notre groupe est présent dans 36 pays, donc nous avons besoin d’améliorer nos résultats sportifs encore plus pour entrer dans la Super League et de rendre notre nom encore plus connu. »

« Comme pour le football Italien, ceux dans des positions importantes pour les réformes pensent plus à leurs propres intérêts spécifiques plutôt qu’à changer le football en général. Je vais juste dire que je suis en phase avec Andrea Agnelli (Juventus) et je l’étais avec Silvio Berlusconi (Milan). Par contre je ne suis pas et ne peut pas être en phase avec Claudio Lotito (Lazio). Je n’en dirais pas plus. »

Traduction Hugo Sincé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s