Luis Muriel « C’est mon année ! J’en ai marre qu’on me dise « tu es fort mais… » »

Luis Muriel, attaquant de la Sampdoria, qui malheureusement peine à confirmer le talent entrevu lors des ses années à Lecce, a donné une interview à la Gazzetta Dello Sport dans laquelle il semble plus motivé que jamais. Traductions des meilleurs moments.

muriel

 

« Je me sens plus fort mentalement , je suis convaincu que cette fois quand les difficultés arriveront je ne perdrais mes convictions et mon sang froid. Cette fois ce sera différent. J’ai beaucoup grandi en tant qu’homme, je me sens plus mature, le type de travail que nous faisons cette cette année, et surtout la façon dont je l’affronte est différent. »

Les JO et la Copa America

« Cela a été 2 coups durs. La vérité c’est que c’est entièrement de ma faute. Pekerman m’a appelé il m’a dit : je voulais t’y emmener, mais toi-même tu sais que tu n’es pas dans ta meilleure forme. Les mots de Pekerman m’ont fait énormément réfléchir, je ne veux plus entendre ce genre de choses, je suis fatigué d’entendre « tu es fort mais… », j’ai envie de tout effacer et de faire parler de moi pour d’autres raisons. »

Bacca

« Il a toujours eu les bonnes paroles avec moi, il m’a dit que je devais travailler sur le terrain car il voulait me voir dans un grand club. »

Osti et Ferrero

« Avant de partir en vacances ils m’ont dit qu’ils continuaient à croire en moi, qu’ils construiraient une équipe permettant d’exploiter mes qualités. Ces mots m’ont fait beaucoup de bien, j’y pense souvent, le président a fait énormément de choses pour moi et je ne veux plus le remercier avec des paroles, je veux le remercier sur le terrain. »

Giampaolo

« Il me fait sentir qu’il a confiance en moi, avec lui c’est différent, je sais que si je rate un geste, ce n’est pas grave car j’aurais la possibilité de retenter. Avec mes autres entraîneurs j’entrais sur le terrain avec la boule au ventre, si je ratais mon match, je ne jouerait plus. Grâce à Giampaolo on respire une autre atmosphère, on a vraiment l’impression d’être une équipe. Quagliarella par exemple est toujours prêt à renoncer à un tir s’il peut m’offrir une passe décisive. C’est grâce à cela que j’ai eu droit à ce chant des tifosi, qui m’a vraiment surpris, mais que désormais je veux entendre souvent. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s