Internazionale Milano 2016/2017

Les dirigeants : Erick Thohir (président) Piero Ausilio (directeur sportif)

Erick Thohir, 46 ans, est le président du club nerazzurro depuis novembre 2013. C’est le 6 juin que le groupe chinois Suning, géant de l’électronique et de l’e-commerce, a acheté le FCIM. Cela signifie le départ ferme et définitif du légendaire Massimo Moratti, dont la présidence reste marquée par le triplete de 2010. Erick Thohir est quand à lui resté président du club dont-il avait pris le contrôle à l’automne 2013 avec toutefois une diminution de ses parts dans le club puisqu’elles passent à 31%. Tout cela est une question de mois pour que la transition avec le groupe représenté par Zhang Jindong, et propriétaire de 68.5% du club, se finalise et mette en place un homme à lui.

ausilio.jpg

Piero Ausilio, directeur sportif de l’Inter depuis Décembre 2010, en Février 2014 les rennes du recrutement lui reviennent totalement lorsqu’il devient « responsable de la partie technique » lors du départ de Marco Branca.

L’entraîneur : Frank de Boer

de boer maillot

Adepte du 4-3-3, le nouvel entraîneur néerlandais pourrait bien s’adapter aux forces en présence en utilisant le 4-2-3-1. Plus joueur que Roberto Mancini, l’Inter semble avoir fait un bon coup sur ce mercato avec ce coach très formateur.

LA recrue star : Antonio Candreva

candrevaa.jpg

Arrivé tout droit de la Lazio, c’est pour l’instant LE transfert phare du mercato interiste, en attendant peut-être Joao Mario. L’ailier droit aura pour tâche de servir parfaitement Mauro Icardi cette année. Son pendant à gauche sera Ivan Perisic, auteur d’un superbe Euro.

LE départ : Juan Jésus

juan jesus.jpg

Il n’y pas vraiment de départ marquant du côté de l’Inter, et c’est peut-être l’une de leur force cette année, un groupe renforcé au niveau des arrivées, mais pas affaibli au niveau des départs. Le centro-latéral Brésilien s’en va tout de même «renforcer» un adversaire direct, la Roma, après avoir évolué 4 ans au club. Salut l’artiste.

Les joueurs clés : Samir Handanovic, Ever Banega, Mauro Icardi

handanovic.jpg

La dégaine d’Ed Warner, Samir Handanovic est depuis 4 ans maintenant le dernier rempart (et quel rempart) de l’Internazionale. Monstrueux sur pénalty, pas souvent aidé par sa défense, mis-à-part cette dernière année avec la charnière Miranda-Murillo, le slovène a réussi à s’imposer comme l’un des meilleurs de Serie A, bien qu’il ne soit peut-être pas reconnu à sa juste valeur hors de la Botte. La bonne saison de l’Inter dépendra beaucoup de sa forme.

ever banega.jpg

Chaque équipe a besoin d’un créateur, un maestro, pour l’Inter le voici, il s’appelle Ever Banega. Les prédictions de Football Manager 2009 qui l’envoyaient sans cesse à l’Inter s’avèrent finalement juste, l’Argentin est Interiste. Si Mauro Icardi, Ivan «le terrible» Perisic et Antonio Candreva veulent briller, cela passera sans doutes par les passes lasers d’Ever.

icardi.jpg

Comme le disait un penseur du football comme Christian Jeanpierre, pour remporter une compétition il faut un grand gardien et un grand attaquant. L’Inter semble remplir ces conditions avec Samir Handanovic et Mauro Icardi, le capitaine du club. Précis tant devant les buts qu’avec l’ex de Maxi Lopez, Mauro Icardi est un monstre de finition et le duo argentin qu’il pourrait former avec Ever Banega en fait déjà saliver plus d’un.

Le jeune à fort potentiel : Yao Koffi Guy Eloge

eloge yao.jpg

Le jeune défenseur central Ivoirien âgé de 20 ans et l’une des promesses de l’Inter. Si rien n’est sûr quant à sa présence dans l’effectif Milanais cette année (les rumeurs évoquent un prêt à Pescara ou un retour, toujours en prêt, à Crotone) le joueur aura à coeur de démontrer ses qualités en Serie A. En arrivant second de Serie B l’an dernier avec Crotone, il a permis au club de valider sa place en Serie A, une première historique pour l’équipe Calabraise.

Le 11 probable : 

HANDANOVIC

D’AMBROSIO – MIRANDA – MURILLO – ANSALDI

MEDEL – KONDOGBIA

CANDREVA – BANEGA – PERISIC

ICARDI 

Les points forts du club :

  • Peu, voire pas, de départ important.
  • Un nouvel entraîneur plus un rachat donnant une nouvelle lancée à cet Inter en quête de renouveau.

Les points faibles du club :

  • L’arrivée tardive de Frank de Boer. La machine pourrait mettre un peu plus de temps pour se lancer, gare au faux départ.

@Hugiannini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s