US Città di Palermo 2016/2017

Sauvés de la relégation grâce à un final bienvenu (11 points en 5 matches), l’US Città di Palermo a vécu une saison 2015/16 ubuesque avec pas moins de 9 changements d’entraîneurs. La patience n’est pas la vertu la plus développée du fantasque président Maurizio Zamparini mais il a battu tous les records à défaut de battre les plus importants : les records sportifs.

Les dirigeants : Maurizio Zamparini

451838526-026-k8aC-U901005547297SpG-620x349@Gazzetta-Web_articolo

Le volcanique président de Palerme a connu une dernière saison dantesque. D’ailleurs n’avait-il pas annoncé son intention de vendre son club dès la fin du championnat avant de nuancer son propos. La presse parle d’investisseurs chinois ou américains mais à l’heure actuelle, c’est toujours le Frioulan qui occupe le fauteuil de boss.

L’entraîneur : Davide Ballardini

496529060-055-kMzF-U130879861324ssE-620x349@Gazzetta-Web_articolo.jpg

Le coach italien connait bien la maison rosanero puisqu’il s’agit de son 3 ème passage au sein du club sicilien. Appelé à la rescousse en novembre 2015, il est licencié en janvier 2016 avant de revenir en avril 2016 pour devenir le neuvième coach de la saison. S’il a réussi à maintenir le club parmi l’élite, il devra rééditer cette performance cette année, sans Franco Vazquez ni Alberto Gilardino. Challenge.

LA recrue star : Carlos Embaló

Embalo-3.jpg

Au club depuis 2014, il a été prêté successivement à Carpi, Lecce et Brescia. A l’aise des deux pieds, sur un côté ou dans l’axe, technique et très véloce, il est l’auteur de 5 buts mais aussi de 11 passes décisives sous le maillot de Brescia. Il aura la lourde tâche de succéder à Gilardino à la pointe de l’attaque. Pas évident pour une première expérience en Serie A.

LE départ : Franco Vázquez

Cn9mFK3WAAAGPpP.jpg small.jpg

L’attaquant italo-argentin, parti rejoindre le Séville sauce Jorge Sampaoli pour un montant de 15 millions d’€ et un contrat de 5 ans, va laisser un grand vide devant tant il est capable de déstabiliser les défenses avec son pied gauche ultra précis et puissant. Polyvalent, il peut joueur en seconde pointe ou sur l’aile de l’attaque.

Les joueurs clés : Siniša Anđelković, Giancarlo González, Oscar Hiljemark

Citta+di+Palermo+Unveils+New+Players+Sinisa+JPKOe_di3g_l.jpg

Ce défenseur est imposant physiquement avec son mètre 88, bon de la tête et dans l’anticipation. Il fait parti de la filière slovène qui a aussi vu passer sur l’île Josip Iličič & Armin Bačinovič. Il sera l’homme de base de la charnière centrale de la défense sicilienne.

11873-3.jpg

Ce défenseur athlétique d’1m86, né en 1988, a été repéré suite à la belle aventure du Costa Rica en Coupe du Monde au Brésil. Il signe donc à l’été 2014 un contrat de 3 ans en faveur du club sicilien. Très bon de la tête ce qu’il lui permet d’anticiper et de dominer le jeu aérien, il sort d’une saison complète (35 matchs et 2 buts au compteur).

US+Citta+di+Palermo+v+FC+Shulz+Fk1HO8fHhKXl.jpg

Le milieu international suédois sera la plaque tournante de l’entre-jeu sicilien. Arrivé en provenance du PSV, il participe aux 38 matches de championnat pour 4 buts étant l’une des rares satisfactions de l’effectif palermitain. Il peut jouer à tous les postes du milieu.

Le jeune à fort potentiel : Accursio Bentivegna

482543188-104-kLZ-U1404595405322QH-620x349@Gazzetta-Web_articolo.jpg

Le jeune attaquant (20 ans) de poche (1M72 pour 65 kg), sicilien pur jus (natif de l’Agrigento), devrait avoir du temps de jeu tant l’attaque est quantitativement diminuée. Passé en prêt par Como en Serie B, il est revenu en janvier 2016 à Palermo. Il est régulièrement sélectionné en équipe nationale depuis les U17 jusqu’au U20.

Le 11 probable :

POSAVEC

VITIELLO – ANDELKOVIC – GONZALEZ – LAZAAR

HILJEMARK – GAZZI – CHOCHEV

QUAISON – EMBALO – TRAJKOVSKI

Les points forts du club :

  • Davide Ballardini a survécu à la saison dernière, a réussi à sauver le club de la relégation, reste sur une dynamique positive et connait déjà l’effectif.
  • Zamparini, capable de recruter des joueurs peu connus avant de les revendre à prix d’or.

Les points faibles du club :

  • Défiance des supporters suite à la saison dernière digne des meilleurs épisodes des Feux de l’Amour (si tant est qu’il y en ait des meilleurs …)
  • Zamparini, capable de changer d’entraîneur comme de chemise (38 changements d’entraîneurs sous sa mandature) et d’être l’instigateur principal d’un chaos permanent, peu propice à la réussite.

@friûlconnection

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s