Torino FC 2016/2017

Après cinq années de l’ère Ventura, le Torino a fait peau neuve cet été. Sinisa Mihajlovic désormais aux commandes, le club a effectué un été intéressant au niveau des diverses ambitions affichées, du mercato et de la préparation. Avant de passer aux choses sérieuses, focus sur la bête à cornes.

Les dirigeants : Urbano Cairo

Cairo-Stadio

Urbano Cairo est le président du club depuis 2005, déjà. Il est réputé pour être très dur en affaire. A noter également le directeur général Antonio Comi, ainsi que le directeur sportif, Gianluca Petrachi.

L’entraîneur : Sinisa Mihajlovic

14

« Ici, vous pensez sentir l’histoire, et les pages de l’histoire Granata sont parmi les plus belles, les plus dramatiques, et les plus intenses du football Italien. »

Au cours d’une première conférence de presse captivante où il s’est tout de suite senti imprégné de l’institution Torino, Mihajlovic a élégamment débuté son nouveau pari sur un banc Italien. On ne présente plus l’ancien défenseur des années 90/00. En quête d’une nouvelle expérience, le Torino semblait pour lui une opération optimale, mercato malin et ambition, Sinisa voit loin. Tout le contraire de ses quelques mois chez l’AC Milan dernièrement… même si le Serbe dit ne pas en vouloir au club et à Berlusconi, on comprendra aisément son amertume vis-à-vis du dernier exercice inachevé avec les Rossoneri. Cela fait désormais du passé, montre leur Sinisa !

LA recrue star : Adem Ljajic

Ritiro Estivo Torino FC - L'allenamento del mattino.

Son quatrième club de Serie A déjà. Après s’être révélé à la Fiorentina, tenté de franchir un pas à la Roma, et piétiner laborieusement à l’Inter, Ljajic entame une nouvelle aventure avec le Torino. L’espoir Serbe aura mis du temps à se décider durant le mois de juillet, c’est sans doute la venue de Mihajlovic qui aura en partie fait la différence. Les deux hommes ont déjà travaillé ensemble à la Fiorentina (2010-11), comme en équipe nationale Serbe (2012-2013). Dans un club ambitieux et avec la confiance de son coach, on attend Ljajic au tournant, prêt à faire basculer des matchs et à renvoyer le club Turinois en Europe.

LE départ : Kamil Glik

ZLpKw

Le Polonais était arrivé de Palerme sur la pointe des pieds alors que le club était encore en Serie B (2011). Très vite titulaire, très vite indispensable, Glik va même prendre le brassard capitaine lors de l’été 2013. Tant physique sur la pelouse que leader dans le vestiaire, il était l’homme de base dans la défense à trois de Ventura. Epoque révolue, le stoppeur a quitté la Serie A pour les joies de la Ligue 1, et l’AS Monaco pour un nouveau départ.

Les joueurs clés : Emiliano Moretti, Giuseppe Vives, Andrea Belotti

Torino FC v ACF Fiorentina - Serie A

L’un des seuls défenseurs – tôliers des précédentes saisons à être resté dans l’effectif. S’il devra lui aussi se battre pour gagner sa place dans le onze final, ses 35 ans pourront parler pour lui dans un effectif relativement jeune. Expérience garantie, le bon Emiliano devra juste se faire à la défense à deux défenseurs centraux après trois saisons à trois.

Torino+FC+v+Atalanta+BC+Serie+mvBcaHfCg8dl

Glik parti, c’est au fier Giuseppe Vives que revient donc le capitanat. Dans la lignée de Moretti, il aura le rôle important de former la colonne vertébrale sur le terrain comme en dehors. 36 ans au compteur, bon pied, bon œil. Arrivé au club en 2011 et sous contrat jusqu’en 2017, le Toro bénéficiera une fois encore de la sagesse du milieu de terrain axial.

andrea-belotti-belotti-torino-belotti-fantacalcio

Le bomber, le voilà. Il aura fallu six mois à Belotti (classe 1993) pour s’acclimater au nord de l’Italie après deux ans en Sicile. Six mois timides et puis, l’explosion. 10 buts au cours de la phase retour de l’exercice 2015-2016, le jeune coq s’est fait sa place dans l’axe. Dans le nouveau système à une pointe et deux ailiers de Mihajlovic, il a toutes les cartes en main pour franchir un cap important dans sa jeune carrière.

Le jeune à fort potentiel : Lucas Boyé

i-nuovi-stranieri-della-serie-a-lucas-boye-torino_1_mid

Arrivé tout droit de River ces dernières semaines et après avoir signé avec le Toro en février dernier, l’attaquant Italo-Argentin Lucas Boyé est une autre grande promesse du mercato 2016. L’attaquant de pointe classe 1996 compte bien avoir un rôle à jouer rapidement dans l’effectif Granata. En vice-Belotti  dans un premier temps ? Pourquoi pas, même si la concurrence l’attend de pied ferme. En attendant, le jeune Boyé a déjà débloqué son compteur face à la Pro Vercelli, en Coppa d’Italia. Pas de temps à perdre.

Le 11 probable : (4-3-3)

 

GOMIS

ZAPPACOSTA – ROSSETTINI – MORETTI – AVELAR

BASELLI – VIVES – BENASSI

IAGO FALQUE – BELOTTI – LJAJIC

 

Les points forts du club :

  • Le mercato estival, l’un des meilleurs de l’été en Italie.
  • Le stade Olympique de Turin et ses tifosi (19.400 tifosi de moyenne malgré la saison moyenne 15/16)

Les points faibles du club :

  • Une défense remise en question avec les départs de cadres (Glik, Bruno Peres, et probablement Maksimovic )
  • L’absence d’un véritable gardien au niveau pour aller chercher l’Europe (ballottage Padelli – Gomis tout au long de la préparation estivale)

@quentin_samson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s