Bonaventura, discret mais indispensable 

Il n’a ni la technique de Neymar, ni le charisme de Buffon et encore moins le buzz de Balotelli mais pourtant c’est presque la seule satisfaction du Milan AC ces 2 dernières années. Ce joueur, c’est Bonaventura. 

bonaventura1.jpg

L’apprentissage à l’Atalanta 

Formé à l’Atalanta Bergame, Giacomo « Jack » Bonaventura (né en 1989) dispute son premier match officiel en 2007. Toutefois, ce n’est qu’avec la descente en Serie B de « La Dea » lors de la saison 2010-2011 qu’il jouera sa première vraie saison avec continuité. Le jeune milieu italien de 21 ans est alors l’un des principaux artisans de la remontée en Serie A dès la fin de cet exercice. Les 3 saisons suivantes, Jack est titulaire chez les nerazzuri. Celui-ci confirme les belles promesses entrevues lors l’année en Serie B. Bonaventura ne fait pas de bruit, laissant plutôt la lumière à Moralez et Denis mais pourtant, ce qu’il doit faire, il le fait très bien, c’est un élément essentiel des bergamaschi.

                                                                       

Le mercato estival ouvrant, la saison 2014-2015 arrive bientôt à terme, et Jack semble promis à l’Inter. Cependant, un coup de théâtre vient contrarier la donne. En effet, le Milan AC, qui devait signer Jonathan Biabiany, voit le transfert capoter à la dernière minute à cause de la découverte d’une arythmie cardiaque dont est atteint l’ailier Français. Les rossoneri se jettent donc sur un plan B en la personne de Giacomo Bonaventura qui se montre très intéressé par ce transfert. Galliani arrive à le convaincre, et la transaction se conclut pour la somme de 7 millions d’euros. Ironie du sort, Biabiany joue aujourd’hui à l’Inter.

La « Bonaventure » milanaise

La saison 2014-2015 du club rossonero est cauchemardesque. L’équipe lombarde, menée par son jeune entraîneur Pippo Inzaghi ne semble avoir aucun fond de jeu, enchaîne les défaites et termine à une triste dixième place. Les promesses qu’étaient El-Shaarawy et De Sciglio ne progressent pas, pire, ces jeunes semblent régresser. Cependant, au milieu de cette sombre situation, une lueur se laisse entrevoir en la personne de Bonaventura, et non, ce n’est pas un mirage. Les tifosi rossoneri découvrent un joueur complet doté d’une très bonne vista, d’un excellent sens tactique et du sacrifice. La polyvalence est l’une de ses forces, puisque celui-ci peut évoluer mezz’ala, trequartista, ainsi que sur l’aile gauche avec un très bon rendement à chaque poste. Avec Menez, il est le seul à faire la différence techniquement et c’est lui qui s’occupe de faire le lien entre le milieu et l’attaque. Malheureusement, un seul joueur ne peut sauver son équipe quand ses coéquipiers sont perdus (à l’exception de Menez et De Jong).

Inzaghi viré, son remplaçant pour la prochaine édition du championnat se nomme Sinisa Mihajlovic, Mister réputé pour sa fougue. La saison Milanaise est encore un désastre, et l’entraîneur serbe est également limogé. Son remplaçant Brocchi réussit à creuser encore dans la médiocrité et perd même la finale de la Coppa contre la Juve, ce qui était le dernier moyen de jouer une coupe européenne pour le Milan AC. Encore une fois, et ce malgré un climat compliqué, Jack Bonaventura est presque la seule satisfaction milanaise, aux côtés du prodige Gigi Donnarumma, de Romagnoli, ou encore de l’attaquant Carlos Bacca. Force est de constater que l’ancien joueur de l’Atalanta réalise une très bonne saison sur le plan personnel avec un bilan statistique de 7 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues. Encore précieux pour sa polyvalence, le milieu connaîtra cependant une petite baisse de régime après la trêve hivernale. Chose compréhensible pour un joueur portant son équipe comme une croix et qui par conséquent s’essouffle temporairement (en plus d’être sujet à quelques problèmes musculaires).

Afin de préparer l’euro 2016, Conte sélectionne 28 joueurs, dont Bonaventura, afin de les tester durant un stage à Coverciano. Néanmoins, le sélectionneur italien ne retient pas Jack dans les 23 qui iront en France. Quand on connaît la polyvalence du joueur, on se dit qu’il aurait pourtant pu-être utile à la Nazionale. Toutefois, même si jouer pour son pays aurait été un rêve, le joueur milanais peut profiter pleinement de ses vacances et se vider la tête après 2 années au sein de la très tendue atmosphère lombarde.

De belles perspectives

C’est désormais officiel, Silvio Berlusconi a donné son accord pour vendre le club Milanais à un consortium chinois. Plus de 99% des parts appartiendront donc au groupe d’investisseurs asiatiques. L’objectif est de retrouver le sommet de l’Europe, et pour cela de grands moyens financiers devraient êtres employés, avec le recrutement de très bons joueurs notamment. Alors qu’il était lors des 2 saisons précédentes quasiment le seul à sortir de la tête de l’eau, Bonaventura peut enfin souffler et se dire qu’il ne devra plus porter seul l’équipe et qu’il aura à ses côtés des joueurs capables de le sublimer.

Concernant l’équipe nationale, le nouvel entraîneur Ventura semble compter sur Bonaventura, et pourrait éventuellement adapter son inébranlable 3-5-2 en faveur des joueurs de ce type, comme en atteste sa récente déclaration « Le football fonctionne par cycles, un temps l’Italie produisait beaucoup d’excellents défenseurs, un autre de très bons attaquants, aujourd’hui c’est au tour des ailiers. De Berardi à El-Shaarawy en passant par Bonaventura. Le problème est que le système qu’est le 3-5-2 les pénalises. » Une chose est sûre, s’il réitère ses performances en club, Jack aura sa chance en Nazionale.

Bonaventura a déjà démontré qu’il était un bon joueur, c’est à lui désormais d’être l’un des protagonistes du nouveau et très ambitieux Milan ainsi que de la sélection en vue de la prochaine Coupe du Monde. De biens belles ambitions pour quelqu’un qui n’était à la base que l’alternative de Jonathan Biabiany.

@julianlagana

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s