Pogba, un départ et du blabla

Paul Pogba est donc retourné à Manchester United pour un montant record, pourtant si l’on demande aux juventini ce qu’ils pensent du départ de leur numéro 10, la plupart vous diront qu’a contrario de Vidal, Pirlo, ou Tevez ils ne ressentent rien de spécial. Simple  chagrin d’amour ? Veste retournée ? Non, au cours de ces dernières semaines le jeune francais a terni son image auprès des tifosi de la Juventus.

pogback
Paul Pogba, nouveau joueur de Manchester United

ADIDAS OU LA MISE EN SCENE DE LA RUMEUR

« Il n’y a rien de fait, beaucoup de blah blah blah. » Par ces mots, Mino Raiola, agent du neo-mancunien, semble clair : il n’y a pas de négociations avec Manchester United, Pogba reste à la Juventus. Une autre vidéo montrera Pogba dire « Laissez les gens parler, blah blah blah » rien d’étrange si l’on se réfère aux propos de Raiola…sauf que la vidéo porte le logo d’Adidas, équipementier de la Juventus et sponsor du joueur qui avait déjà fait grincer les dents des tifosi l’été dernier en attribuant le numéro 10 laissé libre par Tevez à Pogba pour des raisons marketing.

Le « blah blah blah » n’est donc que le slogan de la nouvelle campagne publicitaire de la marque aux trois bandes. C’est une grande première, l’équipementier du joueur s’amuse de la rumeur, la met en scène, en fait une campagne publicitaire…pendant que les tifosi s’inquiètent de l’avenir de leur numéro 10. On en oublierait presque le club dans lequel Pogba évolue tant Adidas communique sur le transfert, pour la première fois ce n’est pas le club vendeur qui est au centre du transfert, mais son sponsor. Il faut dire que l’intérêt économique de l’opération est de taille pour la marque aux trois bandes, avec l’arrivée de Pogba à Manchester United, Adidas voit son joueur le plus populaire  – derrière Messi – et donc le plus bankable évoluer dans le club que la marque allemande paie 94,2M€ par an afin d’en être l’équipementier.

Le problème aux yeux des tifosi est qu’Adidas n’est pas seul à s’amuser de la rumeur, Pogba prend un malin plaisir à jouer avec les nerfs des tifosi en entretenant  le doute sur son avenir. Là où Bonucci a été clair, balayant la rumeur l’envoyant à Manchester City d’un tweet et contrairement à un Tevez discret jusqu’à l’annonce de sa décision, Pogba déclare à un talk show américain que la Juventus représente « son équipe, sa famille » avant de publier une photo de lui sur Instagram tout en noir et blanc, à l’exception d’une casquette aux couleurs de…Manchester United puis de narguer les journalistes de l’Equipe qui annonçaient une visite médicale aux États Unis. Le français va même jusqu’à signer un maillot de Manchester United floqué « Pogba 6 » à un supporter anglais, bien avant que son transfert ne soit officialisé, il dira même à un groupe de juventini à New York, quelques jours plus tard qu’il restait à la Juventus. Les tifosi bianconeri se sentent alors bernés, ne sachant plus sur quel pied danser, tant le français multiplie les actions contradictoires afin de faire durer le suspens.

Carlos Tevez qui portait pourtant une étiquette de « mercenaire » à son arrivée en Italie, l’a vite compris, lorsque l’on  porte le numéro 10 de la Juventus, il y’a une attitude à avoir, un code d’honneur à suivre dont le premier article est « Ne jamais se moquer des tifosi ». Il est bien là le problème, en récupérant ce numéro 10 l’été dernier, Pogba porte sur le dos un lourd héritage. Rares sont les numéros 10 qui ne l’ont portés qu’un an, encore plus rares sont ceux qui ont posés avec des supporters de Manchester sur Instagram alors qu’ils étaient encore officiellement bianconeri.

RAIOLA ET L’APPAT DU GAIN

Si vous demandez à un tifoso de la Juventus, qu’est ce qui selon lui a changé Pogba qui semblait être un garçon humble, comme le démontre ses premières interview où il ne parle quasiment que de travail et de garder la tête sur les épaules en « panneau publicitaire » pour Adidas, il vous répondra très certainement : Mino Raiola. L’agent du français, a été l’élément qui a poussé Pogba à quitter la Juventus, trouvant un accord économique avec le club mancunien à une période oû Pogba n’était pas totalement chaud pour partir. Mino Raiola a même été rejoindre le désormais ex-bianconero en Floride où il passait ses vacances, dans le but de le convaincre d’accepter les Red Devils et à faire le choix de renoncer à jouer la Ligue des Champions. La raison ? 20% de l’indemnité de transfert ira dans la poche de l’ancien pizzaiolo. Ce transfert permet également à Raiola de placer ses trois plus gros clients au sein du même club puisque le français retrouvera Henrikh Mkhitaryan et Zlatan Ibrahimovic.

Si les tifosi qui avaient l’habitude de chanter « Non si vende Pogba »(« Pogba n’est pas à vendre ») ne transformeront pas le maillot du français en sac-poubelle comme ce fut le cas pour Higuain à Naples, le comportement de Pogba aura été une profonde déception. Le maillot de Del Piero était peut être – à l’instar de ce qui se disait au début de la saison quand ses performances furent en deçà de ce que l’on pouvait attendre d’un tel talent –  trop grand pour un jeune homme de 23 ans.

Antonio

Publicités

Une réflexion sur “Pogba, un départ et du blabla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s