La volonté de reconquête de Lotito

Conspué, invité à partir, voire à « libérer » l’institution qu’est la Lazio, Claudio Lotito, le président du club Laziale n’est pas l’homme que l’on aimerait-être à Rome. Après 12 ans à la tête du club, les résultats sportifs sont biens minces, les tifosi absents du stade, et la joie n’est plus d’actualité. Malgré ce fort désamour de la part des laziali, Claudio Lotito tente tant bien que mal de reconquérir le coeur de tous les biancocelesti qui s’opposent à lui. 

Le Boycott et 11 fidèles

Le 18 Juillet 2016, la Lazio ouvrait sa grande campagne d’abonnement. Si l’ouverture de cette campagne est généralement un événement dans tous les clubs, à Rome, cela s’est présenté comme un fiasco. Au terme de la première journée de cette campagne, la Lazio ne comptait qu’un ridicule total de 11 abonnements.

Cette catastrophe médiatique et économique pour le club s’explique par divers événements que nous vous expliquions précédemment suite à la démission soudaine de Marcelo Bielsa. Mais, si cela a eu l’effet d’une claque pour Claudio Lotito et la Lazio, l’entrepreneur Italien ne s’est pas laissé abattre et a réagit d’une manière originale qui pourrait finalement avoir l’effet d’une bonne publicité à l’international et chez les tifosi les plus amadouables. En effet, surprise pour les 11 plus fidèles abonnés, les joueurs de Lazio comme Ciro Immobile, Marco Parolo ou encore Federico Marchetti sont allés à la rencontre des tifosi, en sonnant à leur domicile pour leur offrir le nouveau maillot extérieur de la Lazio. Et ce, accompagné du président Lotito bien sûr.

 

Des visages heureux, des larmes de joies, des rires, une belle communication bien maîtrisée et voici comment on gagne l’affection ou le respect d’un public étranger à la communauté laziale. Cependant cela ne suffit pas à regagner l’amour des Romains et la route pour que Claudio Lotito puisse arriver à ses fins semble longue, voire interminable.

L’ami de longue date

L’amitié est sûrement la plus belle des relations, plus durable que l’amour, l’amitié ne connaît pas de fin. L’ami, le vrai sera présent dans vos bons, comme dans vos mauvais moments, c’est peut-être ce que doit se dire Claudio Lotito à l’heure actuelle au sujet d’Arturo Diaconale. Diaconale est un ami « depuis 1988 » selon les mots du président Laziale, et sa nomination au poste de directeur de la communication à la Lazio est, toujours selon la parole du président, « la preuve qu’il est à la recherche de valeurs morales » qui doivent définir la Lazio. C’est d’ailleurs peut-être ce bon vieil ami qui est à l’origine de l’opération visant à rencontrer les 11 abonnés, 3 jours après sa nomination. Le message est clair, Claudio Lotito et Arturo Diaconale auront pour objectif de regagner l’affection des fans désabusés et démoralisés. Si à Marseille on change de président et l’on propose d’organiser des barbecues avec les supporters, à Rome on change aussi de communication en offrant des maillots. La même opération sous une enveloppe différente en somme.

Marché et appel à l’unité

Dans un mercato Italien totalement morose, la Lazio a cependant tenté quelques coups qui pourraient s’avérer intéressants à suivre. Tout d’abord, la recrue phare du mercato, venue pour remplacer Klose : Ciro Immobile. La vente de Candreva, 29 ans, pour un total de 25 millions bonus compris, et la très certaine future vente de Keita Baldé pour un prix presque similaire. Rayon départ toujours, celui d’Onazi pour 5 millions d’euros, remplacé par Moritz Leitner du Borussia Dortmund pour un prix estimé à 1,5 million d’euros. Jordan Lukaku a également rejoint les rangs du club, il est accompagné du jeune défenseur brésilien Wallace. Si les 3 derniers cités sont des joueurs à relancer, le meilleur pourrait-être à venir avec la possible venue de Rodrigo Caio, la prolongation de Biglia et la très probable arrivée de deux ailiers pour remplacer Candreva et Keita. Ces deux arrivées seront décisives et le duo Iglia Tare (directeur sportif) – Claudio Lotito ne devra pas se tromper quant aux nouveaux ailiers, ils devront-êtres forts et avoir les épaules pour jouer dans un environnement comme celui de la Lazio. Deux joueurs ont déjà étés cités comme les potentielles recrues, Papu Gomez de l’Atalanta, et Alessio Cerci de l’Atletico Madrid. Sûrement le fantasme d’Igli Tare de reformer le duo CercImmobile ultra-performant au Torino en 2013-2014, auteur de 35 buts en Serie A cette saison-là.

Cependant, Claudio Lotito a tenu des mots visant à rappeler aux fans les choses qu’il a apporté au club, tout en essayant de repartir de zéro.

« Ce club n’avait rien quand je suis arrivé, ils ne disposaient pas d’une radio, une télévision ou un journal. Ils n’avaient pas d’entraîneur pour mener l’équipe et il n y avait pas de magasins autour de Rome, et on présente ceci comme de mauvaises choses. Nous avons fait tant de bonnes choses et personne ne le remarque, seules les mauvaises choses sont mis en évidence. Cela signifie que quelque chose ne fonctionne pas en termes de communication. Je veux commencer une nouvelle saison, avec un médiateur autoritaire qui peut se débarrasser de la toxicité présente dans notre environnement et permettre le mérite d’être reconnu. Ensuite, si les choses ne sont pas faites correctement, la critique sera équitable Notre but est de rétablir la normalité. J’ai écrit un éditorial dans lequel je disais que les résultats ne peuvent être obtenus grâce à tous les composants. C’est-à-dire le club, les footballeurs, le personnel technique et les fans. […] Je le dis, nous allons  tout recommencer à nouveau, tous ensemble ! Nous devons donner de la valeur à ce que nous sommes, ou nous risquons de perdre tout ce que nous avons construit en plus de 100 ans d’histoire. L’intérêt du club est l’intérêt suprême, il vient avant le mien, avant celui de l’équipe, les joueurs et les fans. S’il n’y a pas de club, les autres composants n’existent pas non plus. »

Un message fort qui n’a peut-être pas encore eu la résonance souhaitée chez les tifosi laziali. Cependant cette fois le message est clair, et Claudio n’a plus qu’à prouver sa bonne foi et sa volonté d’améliorer la situation du club, par les actes.

@Hugiannini

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s