Empoli : l’héritage de Sarri

Le petit club toscan, habitué à faire l’ascenseur entre la A et la B, surfe sur la vague initiée par Maurizio Sarri depuis 2012. L’actuel « allenatore » du Napoli a initié un style de jeu offensif et pétillant, loin des clichés véhiculés sur le championnat transalpin. Le nouveau technicien du club, Marco Giampaolo, marche dans les pas de son prédécesseur grâce à un effectif jeune et dynamique encadré par le vétéran de l’attaque Massimo Maccarone. Zoom sur cette équipe atypique.   

 

empoli 2015-16

 

Un effectif jeune mais talentueux : 

D’après une étude * de l’Observatoire du Foot sur les 5 grands championnats Européens, cette saison Empoli a l’effectif le plus jeune d’Italie avec une moyenne d’âge de 25,46. L’équipe est composée de jeunes talents avec en tête de gondole Riccardo Saponara encadrée par quelques trentenaires. Les finances du club ne permettant pas de faire de folies lors des périodes de transferts, la politique sportive du club s’appuie aussi sur quelques prêts de jeunes joueurs à fort potentiel barrés dans leurs équipes respectives, plus huppées que la formation toscane.

Voici un petit état des lieux

  • Lukasz Skorupski : 24 ansgardien international Polonais, prêté par l’AS Roma où il est arrivé en provenance du Górnik Zabrze en 2013. Barré chez les Giallorossi par la présence des deux vétérans Lobont et De Sanctis et par l’arrivée en prêt de son compatriote Szczesny, il devient le dernier rempart d’Empoli. Son prêt laisse augurer un avenir intéressant pour son retour à Trigoria à l’issue de la saison.
  • Vincent Laurini : 26 ans, arrière droit bien connu des fans de FrSerieA pour être le parrain de notre site internet. Il arrive au club en même temps que Sarri. Débarqué en Italie en 2008 après un parcours junior dans l’Est de la France (FC Metz et Sedan), il joue en amateur à Fossombrone avant de rejoindre la Lega Pro avec Carpi puis la série B à Empoli. C’est un latéral moderne, offensif et très résistant.

  • Lorenzo Tonelli : 26 ans, défenseur central, joueur athlétique et très bon dans le jeu aérien, ce Florentin de naissance est formé au club. Il joue en équipe première depuis 2010, essentiellement en Série B, après avoir passé 10 ans dans les sections de jeunes du club. Il participe à la (re)montée du club en Série A en 2013/14 en réalisant une saison pleine. Il est aussi capable de se transformer en buteur. Il marque régulièrement plusieurs buts par saison depuis quelques années.
  • Assane Dioussé18 ans, milieu de terrain défensif formé au club, jeune sénégalais débarqué au club à 13 ans. C’est le joyau de la formation toscane. Il fait ses débuts cette saison en Série A et il impressionne déjà les observateurs en réalisant un match plein à San Siro où il crève l’écran malgré la défaite de son équipe. Il est suivi par de nombreuses grosses écuries (Milan AC, Chelsea …)
  • Riccardo Saponara : 24 ans, milieu de terrain offensif déjà passé par Empoli entre 2009 et 2013. Il éclate vraiment (8 buts en 18 matches) au début de la saison 2012/13 et tape dans l’oeil des dirigeants milanais. Il est donc transféré dès janvier 2013 dans la capitale lombarde mais il joue trop peu, 8 matches en deux ans. Le « Diavolo » l’envoie en prêt avec option d’achat en Toscane. Il retrouve des couleurs et inscrit 7 buts en 17 matches. A la fin de la saison, Empoli lève l’option d’achat. Il est aujourd’hui SON maître à jouer.
  • Leandro Paredes : 21 ans, milieu de terrain prêté par l’AS Roma. Surnommé « El Mago » (le Magicien) en Argentine, il est un pur produit de la formation de Boca Juniors. S’inspirant de ses idoles : Riquelme et Zidane, c’est un joueur rapide et technique, possédant une qualité de passes et de finition au-dessus de la moyenne. Capable de combiner dans les petits espaces, ce pur droitier est doté d’une frappe lourde.
  • Marcel Büchel : 25 ans, milieu de terrain prêté par la Juventus. Autrichien de naissance mais international pour le Liechtenstein, Büchel arrive en Italie chez les jeunes à Sienne, dès 2009. Il enchaîne les prêts dans les divisions inférieures mais la Juve le signe en 2013. Les Piémontais le prêtent tour à tour en Série B à Lanciano, à Bologne puis enfin en Série A à Empoli. Il y dispute 15 matches pour 2 buts.
  • Massimo Maccarone : 36 ans, attaquant. Big Mac est le vétéran offensif de l’équipe à l’instar de Totti à la Roma ou de Di Natale à l’Udinese. Il s’offre une seconde jeunesse en Toscane, dans un club qu’il connait bien pour l’avoir fréquenté entre 2000 et 2002. Passé par une douzaine de club en Italie et même en Angleterre, à Middlesbrough (comme Ravanelli), il retrouve Empoli en 2012 et s’éclate sous les ordres de Sarri et de Giampaolo en inscrivant 59 buts en 159 matches, série en cours.

 

Tactique et philosophie de jeu 

Maurizio Sarri arrive au club en 2012. Il connaît parfaitement les divisions inférieures pour y avoir officié pendant de nombreuses années. Il compose un savant mélange de joueurs méconnus du grand public n’ayant rien à perdre comme Laurini ou Croce et de joueurs revanchards voulant prouver leur valeur comme Maccarone ou Tavano mais qui adhèrent parfaitement à sa philosophie. Sarri opte pour un  4-3-1-2 ambitieux comme schéma tactique.

Empoli - Napoli

Son équipe s’appuie donc sur une défense à 4, avec un apport important des latéraux, protégée par 3 milieux de terrains axiaux et un n°10 juste en soutien des 2 pointes. La construction offensive des actions s’appuie sur une bonne circulation du ballon et par le jeu en profondeur et en remise de Macca. Sarri impose un jeu offensif fait de mouvements, dédoublements et d’appels incisifs.

Lors de la saison dernière, la colonne vertébrale est composée de joueurs importants à des postes clés : avec un axe central Tonelli-Rugani, Valdifiori en Regista et Saponara en Trequartista comme double rampe de lancement et Maccarone comme Bomber.

Après le départ de Sarri pour le Napoli, le nouvel entraîneur azzuro, l’Italo-Suisse, Marco Giampaolo s’est attaché à poursuivre tactiquement la voie tracée par le coach Napolitain. Son successeur garde le même schéma tactique qui a permis au club d’être promu et de se maintenir en Série A et amène sa touche personnelle en proposant un jeu plus basé sur la possession de balle par rapport à l’année dernière. Le coach Tessinois a dû remplacer Mirko Valdifiori, qui a suivi son ancien coach sur les bords du Vesuvio. Pour cela, il associe le plus souvent l’Argentin Paredes à Sapponara pour former son entrejeu.

L’arrivée de Giampaolo en provenance de la Cremonese (Lega Pro) est un sacré pari pour les dirigeants toscans. Même si ce dernier possède une certaine expérience en Série A après des passages à Sienne, Catane ou Cesena, il n’a jamais obtenu des résultats probants et a même été licencié à plusieurs reprises.

Soccer: Serie A; Empoli-Napoli

 

Saison 2015/16 

Pour beaucoup d’observateurs, le départ de Sarri était synonyme de relégation pour Empoli. Mais le club a su cibler un entraîneur capable de s’inscrire dans la continuité de son prédécesseur comme vu plus haut.

Malgré un début de saison raté avec 3 défaites consécutives dont une élimination précoce en Coupe d’Italie contre Vicenza, les joueurs obtiennent enfin un bon résultat en obtenant le nul 2-2 contre Naples, l’équipe de leur ancien coach et leur première victoire lors d’un déplacement à Udine. L’équipe alterne alors le bon et le moins bon avec des victoires contre Sassuolo, le Genoa ou à Palerme mais aussi des défaites contre Frosinone ou l’Atalanta. Une série positive de 4 victoires consécutives à la fin de l’année 2015 permet au club d’effectuer un redressement significatif au classement.

Malheureusement, l’équipe n’enchaîne pas et reste sur une série de 11 parties sans le moindre succès (6N, 5D) depuis le 10 janvier 2016, date de leur dernier succès sur le terrain du Torino. Et si le club est actuellement 10 ème avec un matelas (de sécurité) de 8 points d’avance sur le 1er relégable, il va falloir se ressaisir car il ne reste que 8 journées de championnat pour assurer (définitivement) le maintien.

Empoli vit donc une saison contrastée marquée par une qualité de jeu indéniable, qui fait le bonheur de nombreux tifosi amateurs de beau jeu, mais comptablement en inadéquation avec le jeu proposé.

@FriulConnection

* http://www.football-observatory.com/IMG/sites/b5wp/2015/123/en/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s