Le jeu « à l’italienne » vu par les clichés « à la française »

Hier soir mercredi 17 février avait lieu en Ligue des champions AS Roma – Real Madrid, Mickaël Landreau en plateau, Cristophe Dugarry et Stéphane Guy aux commentaires et Dominic Armand en homme de terrain. Visiblement la Serie A ne fait partie de leurs championnats préférés et ils l’ont fait savoir. Au nom de tout FrSerieA, je me permet d’écrire ce coup de gueule.

Hier soir et comme de nombreux soirs depuis des années et des années, en tant que passionné de football et en tant qu’abonné de Canal+ je me suis installé devant le match. Sauf que hier soir, j’en ai eu marre. Cette sorte de lettre ouverte n’est certainement pas un règlement de compte, elle n’est pas faite pour « clasher » ou « buzzer » comme on dit. J’aurai aimé regarder mon match tranquillement sans avoir à la faire ensuite. Je ne suis pas là non plus pour critiquer ou me moquer de la carrière de Christophe Dugarry ou de son passage en Italie comme beaucoup le font quand ils n’apprécient pas ses commentaires car cela n’a pas lieu d’être et de base j’apprécie la personne qu’est M.Dugarry.

Cela n’empêche que je ne paye pas mon abonnement depuis des années à Canal pour me sentir insulté et moqué en tant que fan du championnat Italien et de l’As Roma. Je ne suis pas abonné pour ça. Etre client et/ou consommateur de votre chaine et de vos matchs ne veut pas dire être esclave de vos pensées et de vos dires vous les commentateurs. Je sais être objectif et accepter les critiques sur la Serie A ou même l’AS Roma quand c’est justifié, je ne fais certainement pas passé la Serie A pour le meilleur championnat du monde mais je ne peux pas tout entendre non plus et couper la télévision comme si de rien n’était.

Passons au match et à ce qu’on a pu entendre.

13 ème minute : suite à un contre de la Roma. Christophe Dugarry « c’est à l’Italienne, on voit beaucoup de matchs comme ça où les équipes n’hésitent pas à défendre très longtemps avant de se projeter vers l’avant »

16 ème minute : séquence de possession de balle de la Roma, l’équipe fait tourner la balle cherchant des solutions, le Real est bien regroupé et défend. Monsieur Dugarry juge cela comme « poussif » avec « des joueurs empruntés » coté Roma. Ok on peut l’entendre pas de soucis mais alors pourquoi quelques minutes plus tôt lorsque c’était la situation inverse où le Real était dans le camp d’une Roma en défense on a eu droit au « c’est minimaliste comme façon de jouer » en parlant des italiens qui défendaient ? Je ne dis pas que la Roma a sorti un match exceptionnel mais pardonnez moi face à un Real avec de tels joueurs, faire ce que Spalletti a fait en ayant 3 semaines de préparation n’est pas si mal.

36 ème minute : Stéphane Guy parle du fait que les « romains ont du jus, ils partent de loin mais ils ont du jus » réponse de Christophe Dugarry « je ne vous cache pas je ne suis quand même pas très enthousiasmé par cette façon de jouer, c’est aussi pour ça que je ne regarde pas souvent le championnat italien je ne vous cache pas parce que c’est un jeu assez minimaliste à chaque fois avec des longs ballons dans la profondeur, des défenses bien regroupées et des joueurs qui se projettent. C’est jamais très enthousiasmant » … « c’est un championnat que j’ai beaucoup de mal à regarder » … « le match phare Juve – Napoli a aussi été décevant, c’est un championnat pas très spectaculaire »

Permettez-moi d’apporter quelques bémols.

Selon « SoccerStats » site spécialisé dans les statistiques : En Serie A cette saison en 25 journées il y a eu à ce jour 645 buts de marqués soit une moyenne de 25.8 buts par journée soit une moyenne de 2.58 buts par matchs. A titre de comparaison en Premier League cette saison en 26 journées, une de plus donc, il y a eu 683 buts soit une moyenne de 26.2 buts par journée soit 2.63 buts par match. Pour un championnat ultra vendu sur vos antennes face à un championnat que vous avez qualifié de tous les noms, la différence est faible. Quel est le championnat fermé où l’on s’ennui ? Les deux alors ?

Justement parlons un peu du championnat. Avez-vous seulement regardé une fois Sassuolo ou Empoli jouer ? La Fiorentina de Sousa ? La remontée de Bologne avec Donadoni ? La force offensive du Napoli ? Je me limite simplement à cette saison car je pourrai rajouter la Roma de Rudi Garcia par moment, la Sampdoria ou le Genoa l’an passé, la Lazio sans oublier la Juventus évidemment. Non car Christophe Dugarry l’a dit lui-même il « ne regarde que très peu ce championnat » car il doit penser que Empoli rime avec catenaccio.

Comment peut-on être aussi dur et insultant envers un championnat qu’on ne regarde pas ou bien qu’on regarde très peu mais avec des aprioris et des clichés qui prennent le pas sur l’objectivité ? Doit on juger un auteur de cinq livres en ayant lu qu’un seul chapitre en tout ? Critiquons-nous un réalisateur de films en ayant vu qu’une bande annonce ?

Sur le plan européen ensuite, l’Italie l’an passé a fourni la Juventus en finale de Ligue des champions et le Napoli ainsi que la Fiorentina en demi-finales de l’Europa League. Ces équipes ont fait ce parcours en jouant uniquement à 11 derrière ? Qu’avec des longs ballons ? Uniquement en jouant « à l’italienne » ? Certainement pas.

Cette saison la Juventus et la Roma ont passé les poules de Ligue des champions tandis que le Napoli, la Lazio et la Fiorentina ont passé celles de l’Europa League. Je ne dis pas qu’une des équipes gagnera une des compétitions, simplement que ça mérite un minimum de respect.

Maintenant j’aimerai m’attarder sur quelques expressions et paroles.

Par exemple « à l’italienne » qu’on peut entendre plusieurs fois durant la rencontre (même la réalisation télé a été jugée ainsi c’est dire). Mais cela veut dire quoi ? Sommes nous encore dans les années 60’ avec l’Inter de Herrera pour parler ainsi ? En 2016 est ce obligatoire de sans cesse tomber dans ce cliché ? Ce que prône des entraineurs comme Prandelli ou Ancelotti ou ce que font des Sarri et Di Francesco c’est quoi ? L’expression « à l’italienne » est aujourd’hui utilisé comme un argument qui empêche toute analyse ou pire qui est considéré comme analyse. Je ne dis pas que l’expression doit disparaitre car j’estime qu’il ne faut pas renier sa culture, cela a fait partie par moments de l’histoire du jeu italien, seulement arrêtons de l’utiliser à tout va et à tort.

Pour finir j’en viens à me poser quelques questions. J’ai au fond de moi des idées de réponse mais je vais tout de même les poser. Aurions-nous eu le droit aux commentaires identiques sur la Roma et la Serie A si Canal+ avait les droits du championnat italien plutôt qu’anglais ? Si Rudi Garcia, français, était toujours l’entraineur de la Roma? Et si surtout l’entraineur du Réal n’était pas un certain Zinédine Zidane ? Les questions méritent d’être posées.

Je ne sais pas ce qu’a fait la Serie A pour mériter un tel traitement dans le paysage médiatique Français. Ce qui est grave c’est que vos clichés et vos mensonges sur le championnat sont écoutés par beaucoup de téléspectateurs et ça reste dans l’esprit des gens. Encore une fois le but de ce papier n’est pas de se poser en victime et de faire passer la Serie A pour ce qu’elle était il y a des années mais nous avons le droit à un juste milieu, encore plus aujourd’hui où le championnat va de mieux en mieux.

J’ai vu mes premiers matchs sur Canal +, ayant aujourd’hui 23 ans j’ai grandi avec des soirées Ligue des champions sur cette chaine et aujourd’hui j’ai le droit à ça ? Je dis non. Je suis loin d’être le seul à avoir été déçu et surtout choqué, sur des forums de supporters, sur les réseaux sociaux, j’ai vu des centaines et des centaines d’autres téléspectateurs se plaindre (pas que des « pro SerieA » loin de là), se demander comment est-ce possible d’entendre certaines énormités, d’anciens joueurs de Serie A aussi et même certains de vos collègues d’autres médias.

Malgré des enjeux économiques liés à des droits TV ou des goûts personnels, chaque championnat mérite le même traitement, la même passion et la même objectivité. C’est tout ce que je demande moi simple petit passionné et abonné.

Merci.

@WillCesco

Publicités

Une réflexion sur “Le jeu « à l’italienne » vu par les clichés « à la française »

  1. J’ai l’impression qu’on a parfois du mal à balayer devant notre porte, parce que beaucoup de matches de Ligue 1 sont d’une pauvreté technique et tactique effarante. Comme partout certains matches de Serie A peuvent être décevants (le Napoli-Juve a été moins spectaculaire qu’espéré, c’est vrai, par exemple) mais un grand nombre de matches sont des vrais bons matches de foot. Et Canal+ me semble de plus en plus décevant au niveau de ses commentateurs, malheureusement.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s