Les raisons d’y croire pour la Roma

 

Huit ans plus tard l’As Roma retrouve de nouveau le Réal Madrid en 1/8 ème de finale aller de Ligue des champions avec cette fois Zidane sur le banc. Avec des joueurs comme Ronaldo, Benzema ou Modric les espagnols sont immensément favoris mais vous allez voir que malgré tout la Roma de Spalletti peut espérer faire quelque chose ce soir.

spalletti-manolas
Manolas et Spalletti en conférence de presse.

Parce que Spalletti est aux commandes. Depuis qu’il a remplacé R.Garcia la Roma va mieux et retrouve petit à petit des couleurs. Statistiquement déjà mais surtout sur le terrain. Matchs après matchs on voit des améliorations et surtout du changement. C’est bien de ce coté là que l’équipe avait besoin de quelque chose, du renouveau après les tristes derniers mois de Garcia. Spalletti est sur une bonne série de 4 victoires de suite en championnat et continue de travailler dans la sérénité. C’est dans un climat inverse que celui qu’a connu la Roma lors de l’annonce du tirage que les giallorossi accueillent ce soir le Real. Surtout, Spalletti a une plus grande expérience sur la scène européenne que Garcia et sait comment aborder ce genre d’événements, le 7 à 1 contre United en 2007 a servi de leçon.

Parce que la Roma l’a déjà fait. C’était il y a presque 8 ans jour pour jour, le 19 février 2008 le Réal se déplace à Rome avec ses stars mais rentre chez lui 90 minutes plus tard avec une défaite 2/1 dans les valises. La Roma évolue ce soir là en 4231 avec Doni – Panucci Mexes Juan Cassetti – De Rossi Pizarro – Giuly Perrotta Mancini – Totti. Davide Pizarro suite à un centre en retrait de Mancini et ce même Mancini après une galette de Totti sont les buteurs du soir. Devinez qui était sur le banc ce soir là aux commandes de la Roma ? Un certain Luciano Spalletti et quelque chose nous dit qu’il prévoit ce soir de faire un nouveau coup.

Parce que le mercato hivernal a été réussi. Contrairement à l’an passé les recrues du mois de janvier sont en formes physiquement, aptes à jouer plusieurs compétitions à la fois et sont surtout décisives. Zukanovic derrière s’est directement montré rassurant et apporte un profil qui change dans la défense de la Roma puisque contrairement à un Manolas ou Rudiger il est capable de relancer proprement. Si besoin est il peut aussi faire office de piston gauche dans un système à 3 derrière. Devant c’est Perotti et El Shaarawy qui ont eux aussi réussi leur intégration. Déjà buteurs et passeurs en championnat ils apportent eux aussi quelque chose de nouveau qui fait du bien à l’équipe. On pense surtout à Perotti qui balle aux pieds peut faire des différences folles, c’est ce genre de joueurs qui peut mettre en difficulté la défense du Réal.

Parce que Dzeko va mieux au meilleur des moments. Oui enfin Edin Dzeko a retrouvé le chemin des filets ce week-end après des semaines et des semaines de prestations difficiles. Plus que ça face à Carpi on a senti un Dzeko en meilleure forme, ces derniers temps il n’arrivait même plus à contrôler un ballon ou faire une passe. Alors même si son match face au promu n’a pas non plus été 5 étoiles nous avons tout de même vu un Dzeko très important et efficace dans le jeu dos au but et intelligent dans ses choix. Il a été à l’origine des meilleures occasions de la Roma vendredi dernier. Maintenant qu’il a enfin marqué de nouveau, il a un poids en moins sur  lui et moralement ça ne peut que lui faire du bien.

Parce que Miralem Pjanic sait comment faire. C’était le 10 mars 2010, il ne reste plus que 15 minutes à jouer, Lyon et le Real vont tout droit en prolongations jusque au chef d’œuvre de Miralem. Grâce à son super but Lyon accède aux ¼ de finale de la ligue des champions.

Parce que Totti. Aux bons souvenirs de 2008, Spalletti sait que le capitaine peut toujours faire la différence. 75 ème minute, ça sera le moment pour lui de le faire entrer en jeu. Francesco ne va pas trop courir, plus le physique mais le talent et la tête seront toujours là, il se fera oublier calmement entre les lignes et quelques minutes après son entrée il déclenchera une passe en une touche dos au but dont seul lui à le secret. Salah dans le rôle de Mancini n’aura plus qu’à terminer le travail. On s’y voit déjà.

Parce que le Real a du mal à l’extérieur. Que cela soit sous Benitez ou Zidane, cette saison le Real à l’extérieur n’est clairement pas le même qu’à domicile. Plusieurs matchs nuls et pas mal de victoires poussives que ça soit en championnat ou en Ligue des champions.

Parce que le Real a des blessés. Ca ne sera pas le 11 ultime qui se déplacera à Roma puisque Pepe et Gareth Bale sont forfaits tandis que Marcelo revient à peine de blessure.

Parce qu’il y a forcément une stat qui tue. C’est l’heure de LA stat qui tue, celle qui nous donne une confiance totale sur les chances de la Roma. Depuis 1989 le Real n’a pas éliminé une équipe Italienne en coupe d’Europe sur une double confrontation. De quoi être serein.

Serie nera
La série noire du Real face aux équipes Italiennes. Via la Gazzetta Dello Sport.

Le décor est planté.

@WillCesco

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s