Gianluigi Donnarumma, le phénomène qui n’a pas de temps à perdre

Age : 16 ans, taille : 1 mètre 96, poids : 90 kilos, pilosité : déjà épaisse. Non ce n’est pas la description du nouveau Leonidas mais celle du jeune prodige du Milan AC Gianluigi Donnarumma qui affole le championnat. Pas de temps à perdre avec le centre de formation, des années de primavera et les prêt en Serie B, non Donnarumma visiblement ne connaitra pas le cursus habituel de beaucoup de jeunes joueurs avant d’arriver en Serie A. Matchs après matchs il étonne tout le monde, des joueurs si jeunes qui paraissent autant en avance c’est rare et forcément avec un prénom pareil en plus le raccourcis est tout trouvé et on commence à se dire que l’Italie tient peut être là enfin un successeur crédible au grand Buffon.

1736244-36723106-2560-1440
Diego Lopez a visiblement bon goût

Milan dans le coeur

Gigi ou Gigio comme il se fait surnommer n’est pas un enfant de Milan, il vient de beaucoup plus au Sud puisque il est natif de Castellammare di Stabia dans la région de Naples. C’est justement ici qu’il fera ses premières gammes et connaitra son premier club professionnel à savoir la Juve Stabia. Pas besoin d’attendre beaucoup de temps avant que Gigio se fasse remarquer, très vite les plus gros clubs du pays veulent l’acheter mais c’est finalement l’Inter qui bat la concurrence … jusqu’à ce que Milan s’insère dans la transaction et « vol » le joueur à l’ennemi juré au dernier moment. Le club déboursera 250.000 € au total pour le gardien qui avait à l’époque 14 ans.

Si on se penche un peu plus sur le joueur on comprend que finalement Milan c’était écrit pour lui car Milan c’est « son » club. Comme son grand frère Antonio (lui aussi gardien) il est lui aussi tifoso du légendaire club. Donnarumma avait parlé de cet amour l’an passé lors d’une interview pour VivoAzzurro.it « Le Milan est mon équipe de cœur. Je suis tifoso rossonero depuis toujours et mon rêve est de devenir, un jour, une bandiera. Je vis en plein fantasme et je n’y crois pas encore. A chaque fois que je sors du tunnel de San Siro pour m’asseoir sur le banc, je revis mes rêves d’enfant ». Même si ce genre de déclarations on peut en entendre souvent avec des jeunes joueurs pour au final voir des revirement de situation, les tifosi rossoneri peuvent tout de même espérer le voir longtemps chez eux.

Des gestes qui ne trompent pas

25 octobre 2015, le Milan reçoit à San Siro Sassuolo, Sinisa Mihajlovic lance Donnarumma dans le grand bain en Serie A et le titularise à la place de Diego Lopez. A à peine 16 ans et 8 mois il devient presque naturellement le gardien le plus jeune de l’histoire du championnat Italien à débuter une rencontre en tant que titulaire.

Beaucoup furent étonnés de le voir débuter, on pense alors que c’est pour piquer Diego Lopez et lui faire comprendre qu’à sa prochaine titularisation il devra être meilleur que ses dernières sorties. Sauf que sa prochaine titularisation on l’attend toujours. On risque même de l’attendre un moment quand on voit les performances de Gigio qui sont hallucinantes. A 16 ans les joueurs ont encore énormément à apprendre techniquement et tactiquement mais lui semble déjà presque tout connaitre et tout savoir faire.

Il est capable de s’imposer dans les airs comme un patron, n’a pas peur du duel, s’autorise même quand il faut des sorties à toute vitesse dans les pieds sans faire de fautes dans la surface. Il est aussi à l’aise balle aux pieds en atteste son dribble derrière la jambe (vine ci-dessus) ou ses relances propres. Autant de qualités qui font qu’il reste titulaire et qu’il a surtout gagné la confiance de Mihajlovic, de sa défense et de tout San Siro. Là où Donnarumma semble être le plus fort c’est au niveau des réflexes et de la vitesse d’exécution. En peu de temps il a déjà sortie plusieurs arrêts miracles dont on se demande encore comment il a fait. Malgré sa grande taille il est très vif et plonge rapidement. On vous laisse apprécier juste en dessous pendant qu’on cherche encore comment il a fait la double parade face à l’Udinese ce week-end.

Validé et mis en garde par Buffon

Un Gigi peut en cacher un autre c’est bien connu donc impossible de parler de Donnarumma sans parler de Buffon, la version évoluée des Gigi. Le « maître Yoda » des gardiens Italiens.

Le Milanais ne s’en cache pas, le gardien de la Juventus est forcément un modèle, il en avait parlé aux micros de Sky Italia il y a quelques semaines « Je suis inspiré par Buffon, mon rêve est de suivre ses pas et de devenir un titulaire en équipe nationale ». Mais l’ancien qu’est Buffon depuis le temps qu’il est dans le circuit en a vu passer d’autres des « futur Buffon » qui ont soit disparu, soit ont du mal à exploser comme Perin ou Scuffet récemment même si ils sont encore jeunes et ont encore le temps. Le gardien de la Juve met donc en garde Donnarumma mais fait comprendre en même temps qu’il le valide comme on dit « Il doit penser à grandir avec le calme nécessaire pour ne pas se mettre une trop grande pression même si être sur le terrain à 16 ans avec le maillot du Milan dans un tel contexte et la pression médiatique sont des signes d’une énorme maturité. Il a débuté un an plus jeune que moi, les signes convergent dans la même direction maintenant c’est à lui de travailler pour y arriver. Ses premiers matchs montrent qu’il peut faire une carrière extraordinaire et je lui souhaite de tout cœur car ce sont les plus belles émotions que peut t’offrir la vie. Si je devais lui donner un conseil ? Il faut chercher à mûrir le plus vite possible pour bien comprendre les bonnes et les mauvaises choses qu’il y a dans ce milieu. » On en chialerait presque, vraiment.

dt.common.streams.StreamServer
Abate devant le passage de témoin

En attendant il y a une saison à terminer pour Gigio Donnarumma et elle peut être belle cette fin de saison avec un Milan dans la course à la 3ème place. Si il continue ses grosses performances il pourra peut être rêver d’une place à l’Euro avec Conte, qui sait ? Une chose est sur le sélectionneur le surveille de très prêt et les plus grands clubs du monde aussi mais son agent le célèbre Mino Raiola a été clair à l’antenne de Sport Mediaset « Je le compare à un Modigliani (célèbre peintre et sculpteur italien), il vaut 170 millions » alors si l’artiste Raiola le dit.

@WillCesco

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s