Mais qu’est ce qui cloche avec la Lazio ?

31 mai 2015, la Lazio explose le Napoli 4 buts à 2 au San Paolo et se qualifie, au terme d’une demi-saison exceptionnelle, pour le tour de barrage de la Ligue des champions, une première depuis 8 ans. Les observateurs sont unanimes, la Lazio a séduit tout le monde avec sa qualité de jeu, elle a démontrée être la seconde meilleure équipe d’Italie derrière la Juventus. Mais depuis c’est loin d’être le même son de cloche, une lourde élimination en barrage de LDC et 7 défaites plus tard les biancocelesti pointent à une anonyme 10ème place, et seulement 4 points pris lors de leurs 7 derniers matchs. Mais qu’est ce qu’il ne va pas avec eux ?

epa04899547 Referee Carlos Velasco Carballo (l) shows the red card to Roms Mauricio (covered) during the UEFA Champions League play off second leg match between Bayer Leverkusen and Lazio Rome in Leverkusen, Germany, 26 August 2015. EPA/ROLF VENNENBERND

La faute a un été raté

C’est un peu la même histoire chaque année sur la rive laziale du Tibre, les tifosi reprochent à Lotito un manque d’investissement lors du mercato estival, excepté lors de l’excellente campagne de recrutement 2014-2015, avec les arrivées de De Vrij, Basta, Parolo, Djordjevic, etc. Cet été, alors que le club s’aprête à affronter le Bayer Leverkusen en barrage de la Ligue des champions, beaucoup s’attendaient à un recrutement ambitieux afin de maintenir la Lazio au même niveau que lors de la saison qui vient de s’achever (d’autant plus que les carences de la Lazio dans certains secteurs du jeu, telle que l’age de Klose, la défense centrale sont quasi historiques) il n’en sera rien.
En effet, plutôt que chercher un partenaire à De Vrij en défense centrale, les dirigeants préfèrent lever l’option d’achat d’un Mauricio, on ne peut plus limité techniquement et souvent exclu pour des excès d’engagement ainsi que sur le jeune Hoedt. Même constat au milieu de terrain, où le profil d’un joueur créatif dans les 30 derniers mètres adverses, capable de délivrer des avants dernières passes manque cruellement depuis le départ d’Hernanes en janvier 2014 et ce malgré la très bonne saison de Mauri, ponctué par 9 buts et 7 passes décisives. Parlons de Stefano Mauri justement, qui est probablement l’une des plus grosses blagues de Claudio Lotito depuis qu’il préside la Lazio, d’abord suspendu dans le cadre du scandale de calcioscomesse, les dirigeants laziali décident de ne pas prolonger le contrat de leur capitaine… jusqu’à ce qu’il soit innocenté fin août. Mauri doit alors effectuer la préparation estivale seul, en retard sur ses coéquipiers et forcément les performances ne peuvent suivre.
Les autres recrues se nomment Kishna, Patric, Ravel Morrisson, Milinkovic-Savic et Matri, de bons joueurs de compléments, mais pas les joueurs capables de faire passer un cap au club, d’autant plus que seul Milinkovic-Savic est au niveau qu’on attendait de lui.

Une infirmerie qui ne désemplit pas

La préparation physique de Stefano Pioli est, à l’instar de celle d’Allegri à la Juventus très critiquée tant le nombre de blessures est important depuis le début de la saison. Les biancocelesti n’ont quasiment jamais eu leur effectif au complet, Marchetti a manqué les 2 matchs contre le Bayer Leverkusen à cause d’une côte fracturée, Klose a manqué les premiers mois de la saison à cause d’une lésion au biceps, Djordjevic n’avait pas été correctement soigné de sa fracture de la saison dernière, De Vrij est d’ores et déjà out jusqu’à la fin de la saison et quant à Biglia et Parolo,Patric, Morrisson, Basta, Lulic, Mauri, Onazi ils ont également été blessés (les 4 derniers sont d’ailleurs forfait pour le choc de ce soir contre la Juve).
L’équipe a donc considérablement été handicapée par les blessures, notamment celle de De Vrij qui tenait à lui seul la défense de la Lazio la saison dernière, forçant Pioli a chercher de nouvelles associations en défense centrale (Hoedt-Mauricio, Gentiletti-Mauricio, Hoedt-Gentiletti) sans qu’aucune ne réussisse réellement à convaincre. Aux blessures, il faut ajouter les méformes de Felipe Anderson et d’Antonio Candreva qui ne sont plus que l’ombre des joueurs qu’ils étaient la saison dernière, tant ils sont devenus incapables de faire la différence (1 seul but pour l’italien en Serie A contre 10 buts et autant de passes décisives la saison dernière).

La Lazio, une équipe schizophrène ?

La double confrontation contre le Bayer pourrait à elle seule résumer toute la saison des biancocelesti, une victoire à domicile et une raclée à l’extérieur. La Lazio est la 4 ème meilleure équipe de Serie A à domicile, avec 5 victoires, 1 nul,1 défaite,13 buts marqués et 5 buts encaissés (dont 3 contre le Milan AC) alors qu’elle est la 18 ème équipe à l’extérieur avec une seule victoire, 6 défaites, 4 buts marqués et 17 encaissés. Un parcours à l’extérieur marqué notamment par des raclées contre le Chievo (4-0) et contre le Napoli (5-0). La différence de niveau entre la Lazio qui joue à l’Olimpico et celle qui se déplace est d’autant plus difficile à comprendre que les biancocelesti ne peuvent pas se vanter d’avoir en leur public un soutient à toutes épreuves. L’histoire récente du club a été marquée par les contestations de la Curva Nord qui depuis des années réclame le départ de Lotito. Lors du derby perdu contre la Roma au début du mois de novembre, seulement 30 000 places ont été vendues, alors que l’Olimpico peut accueillir en moyenne 70 000 spectateurs, et pour cause : les supporter (des 2 camps) faisaient grève afin de protester contre les nouvelles mesure de sécurité.

Ce soir, la Lazio recevra la Juve pour y disputer un match que les 2 équipes auront l’obligation de gagner, c’est le seul moyen pour Pioli d’être sûr de sauver sa place à la tête du club romain. Le défi est de taille, puis qu’en 11 matchs contre les bianconeri, l’ancien entraîneur de Bologna n’y est jamais parvenu. Il faut remonter à 2003 pour retrouver une victoire de la Lazio contre la Juventus mais un gros résultat ce soir pourrait peut être enfin lancer la saison des biancocelesti, ou dans le cas contraire l’enfoncer définitivement.

Antonio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s