Résumé de la 9 ème journée de Serie A

La Roma prend la tête, le Napoli suit la cadence et s’empare de la seconde place. La Fiorentina et l’Inter calent encore. La Juventus et le Milan à la relance, Empoli et la Sampdoria solides. Voici notre résumé de la 9 ème journée de Serie A !

Les résultats : 

Empoli 2-0 Genoa (Krunic, Zielinski)

Carpi 1-2 Bologna (Letizia / Gastaldello, Masina)

Palermo 1-1 Inter (Gilardino / Perisic)

Sampdoria 4-1 Hellas Verona (Muriel, Zukanovic, Soriano, Eder / Ionita)

AC Milan 2-1 Sassuolo (Bacca, Luiz Adriano / Berardi)

Juventus 2-0 Atalanta (Dybala, Mandzukic)

Udinese 1-0 Frosinone (Lodi)

Fiorentina 1-2 AS Roma (Babacar / Salah, Gervinho)

Lazio 3-0 Torino (Lulic, Felipe Anderson x2)

Chievo 0-1 Napoli (Higuain)

La grosse affiche :

La grosse affiche de cette 9 ème journée de Serie A était sans conteste le match qui opposait la Fiorentina dans son antre à la Roma de Rudi Garcia. Le second avant le début de la journée et le troisième au coup d’envoi, allant défier le premier chez lui. Et quelle superbe affiche. La Roma marque très rapidement par son joueur phare offensivement, Mohamed Salah qui devient le meilleur buteur du club cette saison avec 5 buts. L’égyptien pas en odeur de sainteté à Firenze célèbre son but très sobrement, pas de joie trop expressive, pas de provocation et heureusement. A la 34 ème minute, la Viola effectue une erreur de débutant, désireux de jouer très haut sur le corner, les hommes de Paulo Sousa vont se faire surprendre en contre par la fusée Gervinho et c’est déjà 2/0. La Roma laisse enfin le ballon à l’adversaire et Rudi Garcia semble enfin avoir compris que son équipe actuelle est naturellement excellente en contre. Après ça, la Roma ne développe que très peu de jeu, laissant une presque totale possession à la Fiorentina, attention à la Leverkusen bis. Salah et Gervinho viennent épauler les latéraux et le schéma se transforme en 6-3-1 comme contre Barcelone en Ligue des Champions. La Fiorentina pousse mais n’y arrive toujours pas. Sousa met tout les moyens de son côté pour revenir au score, Mati Fernandez, Rossi et Babacar entrent, 8 joueurs sur le terrain ont une vocation assez offensive, seuls Tatarusanu, Astori et Roncaglia restent en retrait. Mati Fernandez se charge du côté droit, certes Lucas Digne n’avait pas forcément à s’inquiéter d’un rush du génial chilien mais tout de même. Bernardeschi (auteur d’un bon match) lui occupe le côté gauche. Au centre Valero, Vecino et Ilicic dans une position un peu plus avancée sont chargés de distiller des ballons aux 3 attaquants : Kalinic, Rossi et Babacar. Oui Sousa en a dans le pantalon et on aime ça. Malheureusement pour lui son équipe se heurte au mur giallorosso et son brin de chance obligeant les Florentins à tirer de loin. Babacar réussit à réduire l’écart à la 94 ème minute mais il est déjà trop tard, Monsieur Orsato siffle la fin du match, fin de ce beau spectacle à l’Artemio Franchi. Petit bémol pour la Roma, Mohamed Salah se voit expluser à la 87 ème minute. Une expulsion qui aujourd’hui, tant elle est contestable et contestée, fait polémique.

Le match qu’il ne fallait pas louper :

C’est assurément le match Sampdoria – Hellas Verona : Pas moins de 5 buts dans ce match dont on attendait pas forcément le plus beau des spectacles. Verona n’a toujours pas goûté à la victoire cette saison, et les hommes de Walter Zenga ont décidé d’enfoncer encore un peu plus la bande de Luca Toni et Pazzini. Mention spéciale au trio Muriel – Eder et Soriano qui est excellent et très complémentaire, petit conseil, profitez de ce trio avant que le président Ferrero ne décide d’en vendre un, ou deux, voire les trois. Après un cafouillage dans la surface, Luis Muriel ouvre le score d’une frappe puissante, c’est déjà son 4 ème but de la saison. Vers la demi-heure de jeu la Sampdoria qui continue de pousser va élargir le score par Zukanovic d’une magnifique tête plongeante. Dans les arrêts de jeu, Eder et Soriano nous offrent même un but magnifique : Le brésilo-italien lobe la défense avec une merveille de passe signée par son pied gauche, Soriano qui a bien suivi, sans contrôle et juste avant que la balle ne touche le sol, frappe délicatement le ballon et marque le but du 3-0. Suite à ça Eder sera récompensé à son tour par un but d’une tête dans le but presque vide de Verona. A la 75 ème minute Ionita réduira le score d’une tête piquée sur corner. Un but plus pour l’honneur qu’autre chose. Verona est 19 ème et continue de s’enfoncer. Il faut sauver le soldat Toni.

A part ça,

On a aimé :

Salah qui reste classe malgré un but contre son ancien club.

Le but de Masina à la 93 ème minute qui offre la victoire à Bologne face à Carpi dans un match important pour le maintien. C’est seulement leur seconde victoire de la saison après celle face à Frosinone lors de la 4 ème journée.

Le match de Pogba contre l’Atalanta. Une prestation qui rappel celles de l’an passé, un Pogba beaucoup plus lucide, plus juste dans ses choix, qui ne veut pas tout faire tout seul et surtout un Pogba décisif sur les buts. Incontestablement le fait de jouer avec Marchisio et Khedira à ses cotés l’aide tant ces derniers font du bon boulot. On a hâte de voir un milieu Pogba Marchisio Khedira quand les trois seront à 100%.

Voir Dybala titulaire et voir Dybala jouer. Quel joueur, quelle classe, décisif sur les deux buts c’est lui l’homme du match et que dire de son jeu sans ballon aussi, ses déplacements, ses appels, ses décrochages, tout y est.

Le retour au premier plan du ninja Nainggolan, cela faisait quelques matchs qu’il était un peu moins bien mais hier lors du choc le Belge a bien répondu présent et on l’a senti. Un monstre.

Berardi qui comme d’habitude marque contre le Milan.

Le but de Higuain qui offre la victoire à son équipe. Il se laisse oublier derrière son défenseur et d’un coup surgit au premier poteau pour envoyer le ballon sous la barre, la classe. Il nous rappel match après match qu’il est sans conteste le meilleur 9 d’Italie.

La titularisation de Gianluigi Donnarumma avec le Milan qui à l’âge de 16 ans, 8 mois et 6 jours devient le second gardien le plus jeune de l’histoire à débuter en Série A après Gianluca Pacchiarotti (Pescara) qui avait 16 ans, 6 mois et 12 jours en 1980.

On a pas aimé :  

L’acceuil qu’a reçu Salah par les tifosi lors de Fiorentina – Roma.

Monsieur Orsato qui donne un rouge assez facilement à ce même Salah.

La prestation offensive du Chievo contre le Napoli. Avec leur début de saison prometteur on s’attendait à voir hier soir autre chose que ce qu’on a vu. Bloc très bas, beaucoup de longs ballons devant, peu d’envie, messieurs c’est non.

Le(s) but(s) du week-end :

https://vine.co/v/eV31zQ13M0n Le but de Paulo Dybala pour l’ouverture du score face à l’Atalanta

https://vine.co/v/eV3TZ917TAF Le but de Domenico Berardi contre sa victime préférée pour l’égalisation

https://vine.co/v/eVLwqanqmMV L’ouveture du score de Mohamed Salah face à la Fiorentina

L’équipe type du week-end :

Sportiello

Florenzi Albiol Mauricio Lulic

Zielinski Soriano Nainggolan

Muriel Dybala Anderson

Le classement :

Classement J9

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s