Résumé de la 8 ème journée de Serie A

De jolis buts, des matchs au sommet, des gestes un peu moins respectables, voici notre résumé du week-end.

Les résultats

Roma 3 – 1 Empoli (Pjanic, De Rossi, Salah / Buchel)

Torino 1 – 1 Milan (Baselli / Bacca)

Bologna 0 – 1 Palermo (Vazquez)

Atalanta 3 – 0 Carpi (Pinilla, Gomez, Cigarini)

Genoa 3 – 2 Chievo (Pavoletti, Gakpé, Tachtsidis / Paloschi, Pellissier)

Verona 1 – 1 Udinese (Pazzini / Théréau)

Frosinone 2 – 0 Sampdoria (Paganini, Dionisi)

Sassuolo 2 – 1 Lazio (Berardi, Missiroli / Felipe Anderson)

Napoli 2 – 1 Fiorentina (Insigne, Higuain / Kalinic)

Inter Milan 0 – 0 Juventus

Le match qu’il ne fallait pas louper :

Ce week-end la Serie A nous offrait deux superbes choc, d’abord la confrontation entre les deux équipes en forme du moment : Napoli – Fiorentina, et le derby d’Italie Inter Milan – Juventus. Mais là où il fallait être ce week-end c’était du côté de Gênes, où les Grifoni recevaient le Chievo Verone. Un match où il ne fallait pas arriver en retard, car il suffira d’une seule minute de jeu pour que la paire Meggiorini – Paloschi s’illustre. Le Chievo mène et la tâche semble désormais très compliquée pour les hommes de Gasperini. Mais c’est sans compter sur Pavoletti et Serge Gakpé qui redonneront l’avantage au Genoa dans son antre avec des buts à la 13 ème et la 17 ème minute. Le quart d’heure de jeu est à peine passé, et les spectateurs ont déjà assisté à 3 buts, pas dégueulasse comme dimanche. A la 54 ème minute de jeu, le Genoa se verra  réduit à 10, l’ex napolitain Dzemaili est sanctionné d’un carton rouge. Maran et ses hommes en profiteront, et ce, grâce à sa bandiera, Sergio Pellissier, 36 ans et toujours sur les terrains, d’une incroyable madjer acrobatique. Mais le football comporte son lot de surprises, ce n’est pas Panagiotis Tachtsidis qui vous dira le contraire, le grec offrira une victoire mémorable grâce à son but à la 93 ème minute. Un coup de poignard qui arrive à la toute fin du dernier acte… La Serie A est théâtrale, c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Mention spéciale à la superbe confrontation Napoli – Fiorentina où deux coachs qui font un bien fou au football transalpin s’affrontaient. Mais à la fin, c’est toujours Sarri qui gagne.

Un match où le beau jeu était au rendez-vous, deux tacticiens se livraient à une bataille stratégique et les talents s’affrontaient sur le terrain. La première mi-temps se termine sur un score vierge, aucune équipe ne réussit à trouver la faille. Mais c’est dès la reprise de la seconde mi-temps que le Napoli ouvre le score. Une passe géniale d’Hamsik en direction d’Insigne qui place bien sa frappe. Tatarusanu est vaincu. A la 72 ème minute, Ilicic d’une touche de balle, lance Kalinic en profondeur (tout en prenant soin de lober toute la défense napolitaine) Kalinic pousse le ballon dans le but, également d’une seule touche de balle, et de l’extérieur qui plus est. Le croate célèbre son but doigt posé sur la bouche pensant faire taire le San Paolo. Mais le San Paolo, chaud comme le Vésuve ne se tait jamais, et cela permet à Higuain de redonner l’avantage au Napoli. Son pressing efficace lui permet de récupérer une balle dans les pieds d’Ilicic, il s’appuie ensuite sur Mertens qui en deux touches de balle la lui remet dans la course, l’Argentin pousse son ballon jusqu’à hauteur du point de pénalty et trompe le gardien roumain. Le Napoli remporte ce match sur le score de 2 buts à 1.

On a aimé : Le but de Daniele De Rossi pour fêter sa 500 ème cape. L’emblématique rempart de la Louve n’est pas un milieu qui marque beaucoup, ou du moins n’est plus, mais il sait choisir le bon moment pour marquer. En plus d’être marqué lors de sa 500 ème avec les giallorossi, ce but à permis de creuser l’écart entre la Roma et Empoli. Bénéfique pour son équipe, et cool pour la petite histoire, grazie Capitan Futuro.

Mais également la bonne forme des jeunes italiens comme Insigne (Napoli) et Berardi (Sassuolo). Les deux avaient du renoncer à la sélection pour cause de blessure, mais les deux marquent lors de la reprise de la Serie A. Histoire que Conte ne les oublie pas sûrement. Baselli (Torino), lui veut sûrement se faire connaître du sélectionneur, de retour de blessure il marque sur une passe d’un autre jeune prodige : Belotti.

On a pas aimé :  Bologna, et son début de saison en général. Bologna cet été était plein de promesses, un projet qui semblait solide, un mercato très intéressant (Mounier, Destro, Mirante, Taïder notamment). Un promu qui semblait beaucoup mieux armé que ses camarades Carpi et Frosinone, et pourtant les résultats ne suivent pas. Ce week-end ils étaient confrontés à un Palermo qui ne pète pas la forme, et à domicile en plus de ça, et les Rossoblù se sont débrouillés pour ne pas prendre de pointOn peut quand même se réjouir du bon début de saison du français Anthony Mounier, c’est déjà ça. Cocorico

Mais aussi le Derby d’Italie qui termine sur un score vierge. Pourtant l’affiche semblait plus alléchante cette année en comparaison aux précédentes où l’Internazionale affichait un effectif beaucoup moins compétitif. Malheureusement, ça n’aura pas été une superbe publicité pour notre championnat adoré.

Et surtout, on a détesté les plongeons cette semaine. Tout d’abord le plongeon de Cannavaro dans la surface laziale qui permet à Sassuolo d’obtenir un pénalty et qui sanctionne fortement les Biancocelesti. Mais également celui de Siligardi (Hellas) face à Udine et qui permet également à Pazzini d’ouvrir le score, mais qui du coup sabote le match et les plans de la bande de Toto Di Natale.

Le(s) but(s) du week-end : https://vine.co/v/e9Aiwn6KbBU L’ouverture du score de Miralem Pjanic lors d’AS Roma – Empoli.

https://vine.co/v/e9nPK5TlEwD La madjer acrobatique de Pellissier en faveur du Chievo.

https://vine.co/v/e9JIKEXgDMZ Le but en corner direct de Gomez pour l’Atalanta.

L’équipe type du week-end :

Sorrentino ; Barzagli, Glik, Murillo, Dramé ; Missiroli – Medel – Baselli  ; Berardi – Kalinic – Insigne

les autres : Sportiello (Atalanta), Buffon (Juve), Handanovic (Inter), Digne (Roma), Gomez (Atalanta), Lazaar (Palermo), Pinilla (Atalanta), Hamsik (Napoli), Higuain (Napoli), Vazquez (Palermo), Pjanic (Roma) Glik (Torino) Jorginho (Napoli)

Le classement :

 aaaaaaaaaa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s