Entretien avec Alessandra Bianchi !

bianchi
Elle apporte une touche de féminité et une image glamour à chaque fois qu’elle apparaît sur un plateau, vous ne connaissez peut-être pas son nom mais vous l’avez sûrement déjà vu ou entendu, Alessandra Bianchi nous a accordé un entretien. Un entretien entre romanistes.

Tout d’abord Alessandra, qu’est ce qui t’a poussé à devenir journaliste ? Tu peux nous raconter brièvement ton parcours ?

C’est l’amour pour l’écriture et pour le football. J’ai démarré ma carrière au  » Corriere dello Sport  » et ensuite j’ai continué en France, à la télé.

Comment et surtout pourquoi es-tu devenue consultante en France ? Tu maîtrisais déjà le Français où tu as appris pour l’occasion ? 

Oui, j’avais commencé à étudier le français en Italie, une langue que j’adore. En vivant en France, j’ai pu le perfectionner et pour écrire mon livre  » Calcio mon amour ‘‘  (Que je vous conseille ndlr.) j’ai même suivi un cours à la Sorbonne pour essayer de le perfectionner et ré-étudier certaines règles. Canal Plus m’a appelé, car ils cherchaient une consultante spécialiste du football italien pour l’émission  » L’Equipe du dimanche  ». J’ai commencé par hasard, je n’aurai jamais cru que j’y serai restée 5 ans, un record pour une femme ! Aujourd’hui je suis très heureuse de travailler avec Olivier Ménard à  » L’Equipe du Soir  ».

D’où te viens la passion pour le Calcio, et en particulier pour la Roma ?

C’est une tradition de famille, chez nous d’être supporter de la Roma. Oncles, tantes, cousins… mes parents… nous sommes tous fous de la Roma au point que pour nous c’est comme quelqu’un de la famille !

A quelle fréquence regardes-tu la Serie A ?

Je la regarde chaque semaine.

Qui vois-tu remporter le scudetto cette année, et qui vois-tu descendre ?

Je ne dirai pas qui je voudrais… (La Roma si vous n’aviez pas compris ndlr.) Je me tais. L’Inter peut-être? Pour la descente, pour l’instant je dirais Carpi, Frosinone et Bologne. Mais Bologne a quand-même beaucoup dépensé… alors à sa place peut-être l’Empoli?

Ne trouves-tu pas qu’il y a une certaine méconnaissance du football italien dans les médias français ? Que trop peu d’analystes/consultants s’intéressent de près au championnat ?

Je trouve que la Serie A est souvent méprisée à tort, car on continue de répéter que l’Italie c’est la défense, pas de jeu, pas de buts, mais ça c’était il y a des années. Les choses ont changées et on a eu aussi de belles surprises avec Naples, la Fiorentina, la Roma même. Après si on critique et qu’on ne regarde pas les matchs de  Serie A….

En tant que journaliste où places-tu la Serie A en comparaison de la Bundesliga, Premier League, Liga et Ligue ?

On ne peut pas vraiment faire un classement. Il y a des match ennuyeux partout, même en Premier League. Sûrement en Italie, avons-nous un problème d’intensité et de rythme à garder pour 90 minutes.

La tendance en Italie commence à changer, les clubs n’hésitent plus à dépenser, mais selon toi, quel est le meilleur mercato effectué en Serie A ?

La Roma et l’Inter

Quelle est ta position sur le fait que les clubs italiens achètent beaucoup de joueurs étrangers au détriment des italiens ?

C’est un défaut typiquement italien. Il faut faire des achats bien ciblés.  Si on achète, il faut le faire car le joueur est fort ou utile à l’équipe, pas pour sa nationalité. Après on se retrouve avec des joueurs bidons qui ont coûté cher et qui n’aident pas du tout leur équipe.

D’ailleurs tu penses quoi de la Nazionale actuelle ? Tu penses qu’elle a les armes pour aller loin à l’Euro 2016 ?

L’Italie est toujours forcement une équipe qui a des armes pour aller loin. Par tradition, les joueurs, la mentalité. A l’Euro 2012 nous avons même créés la surprise en arrivant en finale et avec un jeu et une image que tout le monde avait applaudi. Mais on a eu aussi les immenses déceptions de la Coupe du Monde 2010 et 2014 quand on attendait sûrement quelque chose de plus. On verra si Conte a réussi à donner ses principes à cette équipe.

Je te laisse l’honneur de nous donner le mot de la fin Alessandra, et merci pour cette entrevue ! 

Merci à vous. Peut-être cela ne sera pas très original mais… Forza Roma !

Merci à Alessandra pour sa disponibilité et sa sympathie.
Hugo « @Hugiannini » Sincé, Romanista pour la vie.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s